Undergang – Alter Native

http://www.myspace.com/undergang8#

http://www.youtube.com/v/gDJa2JAWb78&border=1&color1=0x3a3a3a&color2=0x999999&hl=fr_FR&feature=player_embedded&fs=1

« Mind on, TV off ». Un véritable « électro-choc » s’offre à nous dans l’univers électro actuel. Un phénomène qui prend de l’ampleur chaque jour. Undergang cultive cependant l’originalité avec des textes engagés sur des musiques et des sons variés mélangeant électro-jungle et rock. Un talent récemment découvert lors du printemps de Bourges. Pour preuve, un seul homme et un savoir faire déconcertant. Cédric Gleyal est le seul maître à bord. Il connaît bien son affaire et maîtrise une multitude de machines mixant plusieurs pistes à la fois, tripotant une armée de boutons. On ne s’ennuie pas une minute. Le chant, les scratches, la prog des machines, le sampling, les guitares, basses, batteries et claviers sont gérés par un véritable expert. La ville de Toulouse reste sa principale muse où réside la diversité. Le métissage des cultures et la scène toulousaine hissent le prodige au plus haut. Seul sur son album, pourvu de plusieurs bras probablement, la pieuvre d’Undergang utilise également son organe vocal. Des sons très riches (sonorités orientales…) accompagnés par des textes qui le sont tout autant. « Du son, du sens, du débit et des DB ». Les textes sont rapés avec une diction implacable. Imaginez Rockin’ squat sur des pistes électro ! Une énergie comparable et de nombreux thèmes qui tiennent à cœur ces deux MC’s. « L’éducation à travers les médias » extrait du premier album d’Assassin, intitulé « Le futur que nous réserve-t-il? » est comparable et complémentaire à « Alternative ». En effet, la cible est la télévision et son danger à force d’en consommer. Dépendance, aveuglement face à une jeunesse qui a tendance à faire son éducation à travers cette dernière. Consommation et protection de l’écosystème au programme. Une préoccupation abordée sur « Aléas des mots » qui présente parfaitement les croyances et les opinions du toulousain, issu de « la génération hardcore verbal qui réfléchit par la violence des mots ». La force des textes est parfois accentuée par des « slogans » américains amenant une puissance supplémentaire à cet album transpirant déjà l’énergie. Undergang se dope au décibel. Les textes sont donc mis en avant et occupent une place toute aussi importante que celle de la musique. Cette dernière est un véritable vecteur d’information qu’il qualifie de « message littéraire et musical ». Chacun peut tirer des conclusions quelles qu’elles soient sur l’actualité afin de créer un véritable débat. Au final on se demande tout de même qui est la machine. Une ascension en un temps record. Impressionnant !
Fab°
permalink

Download

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :