Archive for avril 1st, 2010

avril 1, 2010

Erykah Badu – New Amerykah Part Two (Return Of The Ankh)

https://i1.wp.com/www.swaggafrenchy.com/wp-content/uploads/2010/03/erykah-badu-cover.jpgNote : +

http://www.erykahbadu.com
http://www.myspace.com/erykahbadu

Sortie : 2010
Style : Soul , Alternative , R&B , Acid Abstract Jazz Hip Hop , Fusion

Tracklist :
1. “20 Feet Tall”
2. “Window Seat
3. “Agitation”
4. “Turn Me Away (Get Munny)”
5. “Gone Baby, Don’t Be Long”
6. “Umm Hmm”
7. “Love”
8. “You Loving Me (Session)”
9. “Fall In Love (Your Funeral)”
10. “Strawberry Incense”
11. “Out My Mind, Just In Time” (Part 1) (Part 2) (Part 3)
12. “Jump Up In The Air and Stay There (bonus track) ”

DOWNLOAD1.gif

REVIEW CONNECT

Voili , voila chose promise chose due , le nouvel opus de Madame Erykah Badu est arrivé sur le reseau vibronant de la vibes webscienne sonore !
Alors quoi de beau me direz vous !
Et bien toujours le même sentiment de plénitude après la première écoute de ce second volet de la « New Amerykah  » que prône la diva de l’Abstract Acid Soul Jazz Hip Hop .
Plus que jamais , la belle Erykah nous tranporte par sa voix suave sur des mélopées douces et ennivrantes , qu’elle à toujours sut tirer à son avantage .
Peut être moins , de break wave dans les compositions de ce nouveau chapitre musical , que dans son prédécesseur seront à regretter , mais l’album en tire partie gâce aux flots ondulatoires des anciennes mélodies que nous avait fournit Erykah Babu .
Un album réussit , qui prouve encore une fois , qu’évoluer en gardant les racines de ses engagements , est tout à fait possible !
Erykah Badu nous montre la voix (Jeu de mot Voix=Voie) , nous n’avons plus qu’a nous déhancher en rythme !
PEACE !!!
by DJ DemonAngel

Publicités
avril 1, 2010

Ghalia Benali & Timnaa – Wild Harissa

https://babylonburnradi0.files.wordpress.com/2010/04/folder.jpg?w=300Note :

http://ghaliabenali.com

Sortie : 2001
Style : World , Arabic

Tracklist :
1. Divas
2. Tiflatan Arabiyan
3. Baidha
4. Hanine
5. Awaddu
6. Luiza
7. Apsara/Dinera
8. Leyca 9. Shaima
10. Anissia
11. Kaalia
12. Ya Rachiq
13. Oyrana

DOWNLOAD1.gif

Ghalia Benali from Tunisia is one of the musical surprises to emerge from the Arab world at the turn of the millennium. A successful actress, she played a leading role in the film « La saison des hommes ». Her highly acclaimed concerts in Tunis, Paris and Brussels had the record companies queuing to sign her up, but she preferred to wait until she had found her dream line-up. And now she has – Timnaa is an international ensemble whose virtuoso fiddles, flamenco guitars and Arab percussion carry her expressively smoky and profoundly emotional voice from Tunisia to Andalusia and back again, via the Balkans and Brazil. Ghalia herself describes her new project as « Arab music in new forms, sometimes festive but never profane, occasionally ro-mantic and elegiac, or even classical and medieval, and sometimes wild and over the top – a passport to many cultures, a microcosm that merges the centuries into some-thing new ».
permalink

avril 1, 2010

Johnny Clarke – Dreader Dread 1976-78

https://i0.wp.com/www.boomkat.com/media/stock_images/BAFCD024l.jpgNote :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Johnny_Clarke

Sortie : 1976-78
Style : Reaggae Roots

Tracklist :
Top Ranking (I’m The Toughest)
In The Roots Of The Ghetto
Live Up Jah Man
Love Up Your Brothers And Sisters (Extended)
African People
Dread A Dread
Fire & Brimstone A Go Burn The Wicked
African Roots (Extended)
Roots Natty
Every Knee Shall Bow (Extended)
Play Fool Fe Get Wise (Extended)
Age Is Growing
Time Will Tell

DOWNLOAD1.gif

Although he was enormously popular in Jamaica during the 1970s, Johnny Clarke is now known primarily among reggae aficionados. This is unfortunate, since his sweet, crooning style is at least as winning as that of other, more commercially successful reggae singers (Dennis Brown, for example, or Sugar Minott). His relative obscurity notwithstanding, there are quite a few good compilations of Johnny Clarke singles available, and this one is very good. It includes a fine version of Peter Tosh’s Top Ranking, one that doesn’t pack quite the same snide wallop as Tosh’s, but which improves on Tosh’s generally mediocre singing. Live Up Jah Man and African Roots are excellent examples of the « conscious » subject matter that Clarke has always favored, and Roots Natty remains one of Clarke’s finest performances. Several of the tracks on this album duplicate those on Front Line’s Authorised Rockers compilation, but the extended mixes and other rarities are a fantastic bonus. And Authorised Rockers was never released on CD and is so much difficult (and expansive) to find on LP, so… Enjoy it!
permalink

avril 1, 2010

Norah Jones – The Fall

https://i2.wp.com/static1.purepeople.com/articles/5/44/77/5/@/322523-norah-jones-the-fall-637x0-2.jpgNote :

http://www.norahjones.com
http://www.myspace.com/norahjones

Sortie : 2009
Style : Folk , Pop , Jazz

Tracklist :
1. Chasing Pirates
2. Even Though
3. Light As A Feather
4. Young Blood
5. I Wouldn’t Need You
6. Waiting
7. It’s Gonna Be
8. You’ve Ruined Me
9. Back To Manhattan
10. Stuck
11. December
12. Tell Your Mama
13. Man of the Hour

DOWNLOAD1.gif

Disons-le d’emblée : ce nouvel album de Miss Jones, son quatrième, constitue son meilleur disque jusqu’ici. Pourquoi? Parce que les 13 pièces du cd (il y en a six supplémentaires, enregistrées devant public, sur l’édition de luxe) dévoilent une chanteuse de 30 ans qui en a marre d’être étiquetée comme une artiste lounge ou jazz. Oh, bien sûr, comme on s’y attendait, l’ambiance générale de The Fall en est une feutrée et douce, mais on retrouve parfois des moments nettement plus rythmés et surtout une impression de prise de maturité de la part d’une auteure-compositrice-interprète qui veut désormais faire partie des grands sans singer (même involontairement) les grands. Bref, avec The Fall, Norah Jones, très inspirée, nous laisse savoir qu’elle a expressément pondu le genre d’album qui consacre une carrière, déjà joliment établie dans son cas.

L’opus commence avec l’excellente Chasing Pirates et se termine avec une compo pleine d’esprit, Man Of The Hour. Entre les deux, la voix chaude de Norah se charge de rehausser les mélodies efficaces sans être envoûtantes, et l’artiste s’assure ainsi de gagner une fois de plus à sa cause ses fans, qui seront charmés à coup sûr. Dans le cercle des critiques de musique dite «pop adulte», The Fall sera indéniablement considéré comme un des fleurons de 2009.
par Richard Legault
permalink

avril 1, 2010

Black Joe Lewis – Tell’em what your name is

https://i1.wp.com/joshuamarclevy.com/blog/wp-content/uploads/2009/12/black-joe-lewis.jpgNote :

http://www.blackjoelewis.com
http://www.myspace.com/blackjoelewis

Sortie : 2009
Style : Alternative Rock , Garage , Soul

Tracklist :
1. Gunpowder
2. Sugarfoot  3. I’m Broke
4. Big Booty Woman
5. Boogie
6. Master Sold My Baby
7. Get Yo Shit
8. Humpin’
9. Bobby Booshay
10. Please Pt. Two

DOWNLOAD1.gif

“AAAAAAAAAAAAAH !!!” Voilà, en substance, ce que m’inspire le premier album de Black Joe Lewis & The Honeybears, un groupe de blues/soul qui s’est révélé lors de la dernière édition du festival SXSW d’Austin, Texas. Tell ‘Em What Your Name Is est sorti en mars dernier, et est en rotation continue dans mon lecteur mp3 depuis 1 mois. Le soul revival actuel a vraiment du bon.

30 minutes de pur bonheur. Y a strictement rien à jeter, c’est affolant. Alors certes, le Black Joe Lewis et son orchestre, les Honeybears, se sont plus que largement servi dans les catalogues d’autres artistes, il n’y a pas beaucoup de choses originales dans ce disque. Chuck Berry (”Gunpowder”), les Bar-Kays (”Humpin’”), James Brown (partout), Wilson Pickett (partout), les influences sont claires comme de l’eau de roche, ce qui facilite grandement le boulot de chroniqueuse.

Comment résister à “Gunpowder”, “Sugarfoot”, “I’m Broke”, les 3 premiers morceaux ? Ils auraient pu faire de la méga-daube ensuite, le boulot était fait. J’exagère. Mais ces morceaux sont irrésistibles. La grande majorité du disque a été enregistré live en studio (avec tous les musiciens jouant en même temps), ce qui lui confère une énergie dingue, même si je trouve que certains morceaux sont produits et mixés un peu bizarrement. Traduction : Il y a des moments où carrément le bordel, on s’croirait dans un disque de garage-rock. Mais bon sang, quel groove !!

 

jwj black joe lewis 153b Critique de Tell Em What Your Name Is (2009) de Black Joe Lewis and The Honeybears

 

“Sugarfoot” est un hommage à James Brown (qui est largement remercié dans les liner notes du disque), tout simplement. Les Honeybears jouent avec une intensité rare tandis que la voix de Joe Lewis possède tous les atouts d’un immense chanteur de soul. Ce dernier est un autodidacte, qui a bossé quelques années chez un prêteur sur gages texan tout en perfectionnant son jeu de guitares et ses cris.

Ce mec sait crier, c’est moi qui vous le dit. Un type a récemment créé un disque entièrement composé de cris, il aurait pu ajouter ceux que distillent Joe Lewis un peu partout (je sélectionnerai celui de “Please Pt. Two” qui m’a glacé le sang). Il donne tout le temps l’impression de s’arracher les tripes quand il chante. Alors certes, l’image est affreuse, mais mis en musique j’vous assure que ça envoie. Si vous en avez marre d’écouter les derniers trucs formatés à la mode (ie les albums dont la pub passe à la télé, vous savez exactement de quoi je parle), prenez-vous cet album dans les oreilles, c’est plus sain qu’un bon coup de Kärcher.

 

Dur de rester assise en écoutant Tell ‘Em What Your Name Is. D’ailleurs cette chronique sera courte parce que si je ne vous ai pas déjà donné envie d’aller écouter ce disque, c’est qu’il y a un souci quelque part.

J’ai déjà employé le terme “hommage”, je crois que c’est, avec “monstrueuse tuerie soul”, ce qui définit le mieux la musique de ce groupe. Ils arrivent toutefois à aller au-delà de l’hommage par leur ferveur incroyable et extrêmement communicative. Dur de rester assise, et tout aussi dur de ne parler hurler en même temps que Joe Lewis.

La seconde moitié du disque est moins bonne que la première, même si “Get Yo Shit” est assez marrante et que “Bobby Booshay” est une pépite “rock & roll & soul”, si vous m’permettez l’expression. Et puis les hurlements, ça finit par faire mal à la tête, et “Please Pt. Two” en contient quelques-uns qui m’ont fait vriller l’oreille interne. Ok, c’est pas du tout rock’n’roll ce que je viens de dire, mais c’est la vérité. Certains morceaux un peu moins bons que les autres finissent par passer à la trappe et je les zappe d’un clic quand je m’écoute l’album. Mais comme écrit plus haut, les bons morceaux sont de pures bombes.

Ne passez pas à côté de Tell ‘Em What Your Name Is, c’est un ordre.

par Mlle Eddie

permalink

 

avril 1, 2010

Lo’Jo – Cosmophono

https://i1.wp.com/www.wagram.fr/wagramlabel/uploaded_images/Cover-Lojo-714301.jpgNote :

http://www.lojo.org
http://www.myspace.com/lojotriban

Sortie : 2009
Style : Alternative , Fusion , Electro Acoustique , French Touch

Tracklist :
1. Petit courage
2. Je prends la nuit
3. Sur des carnets nus
4. Pays natal
5. Café de la marine
6. Dresseur de hasards
7. Slam
8. Sur l’océan
9. La nuit des temps
10. Yalaki
11. Rue de la solitude
12. La liberté
DOWNLOAD1.gif

3 ans après Bazar savant, les Angevins de Lo’Jo reviennent nous présenter un petit bijou, Cosmophono. Un titre évocateur d’espace, de voyage, de diversité pour ce 12 titres qui réussit dès les premières mesures à nous transporter dans leur monde musical si particulier, oscillant sans cesse entre Europe et Afrique, vibrant au son des voix des soeurs Nid El ‘ Mourid, dont la beauté est exacerbée par la poésie des textes de Denis Péan. On sent un désir évident de puiser dans la richesse musicale des différents continents (écoutez Yalaki, Pays Natal). En découle un album riche en sonorités, mêlant instruments trads, électriques, cuivres…, le tout élégamment orchestré. Un morceau coup de cœur, La Liberté (« La liberté c’est un éclat de bohême/une fleur restée interdite/mais c’est la plus belle de la rue fanée/ la plus indocile »). Que dire de Cosmophono ? Il est vrai que j’ai découvert tardivement Lo’Jo, mais j’ai été de suite séduite par leur travail, et Cosmophono, qui m’a semblé plus intimiste à la première écoute, m’apparaît comme leur album le plus abouti. Il est des talents rares, et la troupe de Lo’Jo en fait partie. Merci à vous
par Sandrine Palinckx
permalink

avril 1, 2010

Raul Midon – Synthesis

https://i2.wp.com/www.ecompil.fr/bk_img/0000/6025/2719/5360/00602527195360/00602527195360_S.jpgNote :

http://www.raulmidon.com
http://www.myspace.com/raulmidon

Sortie : 2009
Style : Soul , Folk , Funk

Tracklist :
01 Don’t Be A Silly Man
02 Bonnie’s Song
03 These Wheels
04 Next Generation
05 Everyone Deserves A Second Chance
06 Don’t Take It That Way
07 When You Call My Name
08 Invisible Chains
09 About You
10 Blackbird
11 Why I Am Feeling So Bad

DOWNLOAD1.gif

 

Un nouveau disque de Raul Midón, c’est toujours une agréable nouvelle. Synthesis, le 4ème album du chanteur-songwriter-guitariste néo-mexicain (eh oui, on oublie souvent son premier album en español, Gracias a la Vida), ne bouscule pas véritablement les habitudes de son auteur mais accentue encore davantage son ancrage de plus en plus pop.

Est-ce forcément un mal ? Dans l’absolu, non. Dans le cas de Raul Midón, oui. En effet, on finit par perdre de vue le style métissé si caractéristique qui nous avait fait aimer l’artiste. Sur Synthesis, nous avons droit la plupart du temps à des refrains trop simplistes et « cliché », à défaut d’être déplaisants. Qu’il s’agisse du R&B These Wheels, du reggae Invisible Chains, du très radio FM Next Generation, à l’optimisme contagieux mais finalement assez consensuel, ou encore de la mélancolie latine de Don’t Take It That Way, qui rappelle malgré tout les influences flamenco de l’artiste. Bref, des morceaux qui manquent cruellement d’identité et d’audace.

Bien sûr, tout n’est pas décevant. S’il y a bien une perle sur l’album, c’est Everyone Deserves A Second Chance, une sublime ballade bossa nova qui compte parmi les plus beaux morceaux que l’artiste ait enregistré à ce jour. Le seul hic c’est que le titre figurait déjà sur le dernier album du pianiste jazz Roberto Fonseca, Akokan, bien qu’il ait été réenregistré pour l’occasion.

On aime aussi Don’t Be A Silly Man et sa mélodie alambiquée qui rappelle un peu le Sting de Nothing Like The Sun. Le très bon blues de Why Am I Feeling So Bad ressemble à quelque chose qu’aurait pu faire Amos Lee par exemple. Le seul morceau véritablement groovy du disque n’est autre qu’About You, où il renoue avec ces accords de guitare frénétiques et cette imitation toujours aussi bluffante du son de la trompette avec sa bouche, deux composantes essentielles du style Midón. Notons que ce morceau justifie à lui seul l’apposition du sticker Parental Advisory, très surprenante à première vue sur un disque de Raul Midón, de par son utilisation du fameux F-WordI never really gave a fuck about you »).

Bizarrement, c’est sur la reprise de la ballade des Beatles, Blackbird, que l’on retrouve le plus la mélodicité unique du chanteur. C’est dire à quel point Raul s’approprie complètement ce classique, éclipsant presque ses interprètes originaux, aussi intouchables soient-ils.

Malheureusement, ces moments de grâce sont rares sur Synthesis, qui ne reste au mieux qu’un honnête album de pop. Qu’on ne se méprenne pas, Synthesis n’est pas un mauvais disque mais on attendait juste beaucoup plus de la part de cet artiste au talent singulier que cet album très passe-partout.

Par Mathieu
permalink

avril 1, 2010

V.A – Afrika Underground – Jazz funk & fusion under apartheid

https://babylonburnradi0.files.wordpress.com/2010/04/zzafrikaundergroundja_101b.jpg?w=300Note :

Sortie : 2002
Style : Jazz funk , Fusion

Tracklist :
1. Lament
2. Chapita – Dick Khoza
3. Half N Half – Zacks Nkosi
4. Thunder into Our Hearts – Jabula
5. I la I La
6. I Remember You – Mike Makhalemele
7. Way It Used to Be
8. African Live [Moto] – Dick Khoza
9. Wilderness – Zacks Nkosi
10. Musikana – Harari
11. Blues for Yusef – Lionel Pillay

DOWNLOAD1.gif

Really wonderful stuff — a collection of totally unique grooves that won’t cross over with any of your other African funk compilations! The focus here is on jazz, not funk or soul — and the set features a wealth of great tracks pulled from obscure South African records of the late 70s and early 80s. Funky fusion is definitely in command here — and the overall feel of the tracks is similar to some of the best European funky fusion of the 70s, fused with elements of African percussion and instrumentation — creating a true crossover of styles that crackles with a freshness that will have you coming back to this one again and again! Most tracks are instrumental — and the grooves here are a lot more complicated than on your average James Brown-inspired African funk tracks, a mix of strident modal modes, and other choppier funkier riff-heavy tunes. Plus, the whole thing’s put together with the righteous intelligence of all the other Counterpoint titles — with great notes, incredible sound, and an approach that will easily take you to a whole new musical world! Titles include « I Remember You » by Mike Makahalemele, « Half N Half » by Zacks Nkosi, « Chapita » by Dick Khoza, « Lament » by Movement In The City, « Blues For Yusef » by Lionel Pillay, « The Way It Used To Be » by Pacific Express, and « La I La I La » by George Lee Larnyoh.
permalink

avril 1, 2010

Regal – Time Past

https://i1.wp.com/www.dustygroove.com/images/products/r/regal~~~~~~_timepast~_101b.jpgNote :

http://www.myspace.com/djregal

Sortie : 2009
Style : Jazz Hip Hop , Funk , Soul

Tracklist :
1. J.Z. Funk
2. Tomorrow’s Children feat. Josh Schoix (Lottum Strasse Interlude)
3. Time Past (The Brass Guitar Interlude)
4. The Pequod (Buz Ribs Nixon Interlude)
5. The Candidate feat. Ray Mann (Sol Days Interlude)
6. As I Walk The Earth, My True Love Waits For Me feat. Josh Schoix
7. Planetarium
8. Ruci Sez feat. Josh Schoix & Gideon Priess
9. We Go Thru Life…Until The End feat. Edvesen (Outro)

DOWNLOAD1.gif

Funky and eclectic beatcraft from DJ Regal — a pretty moody set of funky boombap beats, heady bass lines and moody elements on the outer edges! Regal gets a variety of moods out on these tracks, from dusty soul beat hip hop backdrops, spacey bits of soul jazz keys and other echoey bits, spaced out bits of reggae, more head nodding funky parts to more less beat reliant modes that are more about mood! Titles include « JZ Funk » Time Past », « The Pequod », « Planetarium », « Ruck Sez » feat Josh Schoix & Gideon Priess, « We Go Thru Life. . .Until The End » feat Edseven and more.
permalink

avril 1, 2010

DJ DemonAngel – Bring The Wall MIX (03/2010)

[PLAY]

https://i0.wp.com/assets2.podomatic.com/mymedia/thumb/1234296/460%3E_2777203.jpg

Tracklist :

 

01 – Bohren & Der Club of Gore – Orgelblut
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-bohren-der-club-of-gore-dolores-45044571.html

02 – Gil Scott-Heron – Running
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-gil-scott-heron-i-m-new-here-43688985.html

03 – Ez3kiel – Coal Flake
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-ez3kiel-batlefield-46914901.html

04 – Dessa – Childrens work
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-dessa-a-badly-broken-code-47169018.html

05 – Magyd Cherfi – La Tronche Du Patrimoine
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-magyd-cherfi-pas-en-vivant-avec-son-chien-44846360.html

06 – Voo Voo & Haydamaky – Poleczko
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-voo-voo-haydamaky-voo-voo-haydamaky-46860894.html

07 – Fat Jon The Ample Soul Physician – Rose Antennae
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-24569183.html

08 – Bei Bei & Shawn Lee – Make Me Stronger (ft. Georgia Anne Muldrow)
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-bei-bei-shawn-lee-into-the-wind-46862806.html

09 – Bomba Estereo – Feelin’
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-bomba-estereo-vol-2-estalla-45764752.html

10 – Gaudi feat. Nusrat Fateh Ali Khan – Mainoo Ole Bai Ke Pee Lain De
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-gaudi-feat-nusrat-fatehali-khan-dub-qawwali-43667293.html

11 – Erykah Badu – The Cell
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-20069096.html

12 – The Dark City Sisters – Sekusile
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-the-dark-city-sisters-best-of-the-dark-city-sisters-46268622.html

13 – Takahiro Kido – The Gentle Afternoon
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-takahiro-kido-fleursy-music-45828975.html

14 – Amon Tobin – The method
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-30167936.html

15 – Céu – Ponteiro
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-ceu-vagarosa-45510535.html

16 – Portugal The Man – Fantastic pace
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-portugal-the-man—american-ghetto-47172472.html

17 – DJ Racy A.J – Black Rays of Outskirts (Strictly Side Mix)
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-dj-racy-a-j-rust-tree-lp-46750893.html

18 – Le Peuple de l’Herbe – Back against the wall
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-le-peuple-de-l-herbe-tilt-39771365.html

19 – Jamika – Good food
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-jamika-helium-balloon-illusions-46916086.html

20 – Jesca Hoop – Tulip
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-jesca-hoop-hunting-my-dress-46180871.html

21 – Gotan Project – Tango Canción
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-gotan-project-lunatico-47171506.html

22 – Leena Shamamian – Bali M3ak
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-leena-shamamian-shamat-45735533.html

23 – Gorillaz – Sweepstakes (ft. Mos Def and Hypnotic Brass Ensemble)
http://bbpiratesradio.over-blog.com/article-gorillaz-plastic-beach-45906236.html


ENJOY !!!!

permalink