Raul Midon – Synthesis

https://i2.wp.com/www.ecompil.fr/bk_img/0000/6025/2719/5360/00602527195360/00602527195360_S.jpgNote :

http://www.raulmidon.com
http://www.myspace.com/raulmidon

Sortie : 2009
Style : Soul , Folk , Funk

Tracklist :
01 Don’t Be A Silly Man
02 Bonnie’s Song
03 These Wheels
04 Next Generation
05 Everyone Deserves A Second Chance
06 Don’t Take It That Way
07 When You Call My Name
08 Invisible Chains
09 About You
10 Blackbird
11 Why I Am Feeling So Bad

DOWNLOAD1.gif

 

Un nouveau disque de Raul Midón, c’est toujours une agréable nouvelle. Synthesis, le 4ème album du chanteur-songwriter-guitariste néo-mexicain (eh oui, on oublie souvent son premier album en español, Gracias a la Vida), ne bouscule pas véritablement les habitudes de son auteur mais accentue encore davantage son ancrage de plus en plus pop.

Est-ce forcément un mal ? Dans l’absolu, non. Dans le cas de Raul Midón, oui. En effet, on finit par perdre de vue le style métissé si caractéristique qui nous avait fait aimer l’artiste. Sur Synthesis, nous avons droit la plupart du temps à des refrains trop simplistes et « cliché », à défaut d’être déplaisants. Qu’il s’agisse du R&B These Wheels, du reggae Invisible Chains, du très radio FM Next Generation, à l’optimisme contagieux mais finalement assez consensuel, ou encore de la mélancolie latine de Don’t Take It That Way, qui rappelle malgré tout les influences flamenco de l’artiste. Bref, des morceaux qui manquent cruellement d’identité et d’audace.

Bien sûr, tout n’est pas décevant. S’il y a bien une perle sur l’album, c’est Everyone Deserves A Second Chance, une sublime ballade bossa nova qui compte parmi les plus beaux morceaux que l’artiste ait enregistré à ce jour. Le seul hic c’est que le titre figurait déjà sur le dernier album du pianiste jazz Roberto Fonseca, Akokan, bien qu’il ait été réenregistré pour l’occasion.

On aime aussi Don’t Be A Silly Man et sa mélodie alambiquée qui rappelle un peu le Sting de Nothing Like The Sun. Le très bon blues de Why Am I Feeling So Bad ressemble à quelque chose qu’aurait pu faire Amos Lee par exemple. Le seul morceau véritablement groovy du disque n’est autre qu’About You, où il renoue avec ces accords de guitare frénétiques et cette imitation toujours aussi bluffante du son de la trompette avec sa bouche, deux composantes essentielles du style Midón. Notons que ce morceau justifie à lui seul l’apposition du sticker Parental Advisory, très surprenante à première vue sur un disque de Raul Midón, de par son utilisation du fameux F-WordI never really gave a fuck about you »).

Bizarrement, c’est sur la reprise de la ballade des Beatles, Blackbird, que l’on retrouve le plus la mélodicité unique du chanteur. C’est dire à quel point Raul s’approprie complètement ce classique, éclipsant presque ses interprètes originaux, aussi intouchables soient-ils.

Malheureusement, ces moments de grâce sont rares sur Synthesis, qui ne reste au mieux qu’un honnête album de pop. Qu’on ne se méprenne pas, Synthesis n’est pas un mauvais disque mais on attendait juste beaucoup plus de la part de cet artiste au talent singulier que cet album très passe-partout.

Par Mathieu
permalink

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :