The Black Box Revelation – Set Your Heard On Fire

https://i2.wp.com/www.inthenews.co.uk/photo/the-black-box-revelation-set-your-head-on-fire-$7032400$300.jpg

Note :

 

http://www.blackboxrevelation.com

http://www.myspace.com/theblackboxrevelation

 

Sortie : 2008

Style : Alternative Rock , Garage , Psyché , Blues

 

Tracklist :

1. I Think I Like You
2. Love In Your Head
3. Gravity Blues
4. Never Alone / Always Together
5. Stand Your Ground
6. Love, Love Is On My Mind
7. Set Your Head On Fire
8. Dollars Are Sweet, They Say
9. Beatbox Revelation Pt.1
10. Cold Cold Hands
11. We Never Wondered Why
12. I Don’t Want It
13. Misery Box

DOWNLOAD1.gif

 

Parmi les groupes belges dont on parle de plus en plus il y a The Black Box Revelation. Après un premier EP en 2006, le groupe présente ici son tout premier album studio dont le mixage a été réalisé à Los Angeles par Greg Gordon qui a notamment officié auprès de Wolfmother. Quant au mastering, il a été réalisé par Fred Kevorkian (Iggy Pop, U2, The White Stripes) à New York. C’est dire si le groupe était entre de bonnes mains.

The Black Box Revelation sont en quelque sorte nos White Stripes à nous. Ce duo guitare/batterie rappellent Jack et Meg White. D’ailleurs cela se ressent musicalement. C’est bourré d’énergie malgré qu’ils ne soient que deux. Incroyable

 ! Ils ont même un net avantage sur les Américains, le jeu de batterie de Dries Van Dijck est d’une bien plus grande qualité que celui de Meg White.

Le compositeur des chansons est le chanteur et guitariste Jan Paternoster. Sûr qu’il a dû écouter les albums des White Stripes et qu’il doit les aimer. Son jeu de guitare souvent disjoncté séduit. Son chant prend aussi les couleurs de Jack mais cela ne s’arrête pas là. La manière de chanter se tourne parfois vers Oasis et je dirais même en mieux car il ne finit pas par lasser comme Liam. Un des plus beaux exemples est ce « I Don’t Want It ». Il faut aussi dire qu’il a eu pour coach vocal une certaine Beverly Jo Scott. Cela explique sans doute son assurance. Autres tons de cet opus, ceux de Iggy Pop tant leur rock a aussi un côté punk. Ecoutez « Love, Love Is In My Mind » et « Cold Cold Hands », c’est édifiant !

Ils ont aussi un don pour le bon dosage. Ecoutez « Never Alone / Always Together ». Il est très dépouillé avec pour tout arrangement une batterie légère et une guitare qui sort des riffs habillant le chant, et pourtant il ne manque rien. Côté groove on est servi aussi. Le morceau titulaire est dévastateur avec un mélange de White Stripes et de T.Rex. Et puis même en acoustique ils arrivent à étonner. Ecoutez ce terriblement séduisant « Dollars Are Sweet, The Say » où Dries soutient impeccablement Jan aux backing vocals. Et que dire de « Misery Box » que Jan chante seul avec sa guitare acoustique.

L’hypnotique « Beatbox Revelation Pt.1 » démontre encore si besoin est la créativité du duo. La finesse des effets qui l’habitent émerveille. Et puis, ils ont assuré aussi côté livret. Son design est très bien réalisé et il contient les paroles.

Une moyenne d’âge de 18 ans et déjà un premier opus qui marque. Incroyable non ? La production est impeccable et les morceaux démontrent une bonne dose d’inspiration. Le duo de The Black Box Revelation a vraiment tout pour réussir et une fameuse carte de visite pour s’exporter. Ca y est, nous avons nos White Stripes et ils vont conquérir le monde ! S’ils passent près de chez vous, n’hésitez pas !

per Jean-Pierre Lhoir

permalink

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :