Gotan Project – Tango 3.0

https://i1.wp.com/multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/3/0/6/0600753259603.jpg

Note :

http://www.gotanproject.com

http://www.myspace.com/gotanproject

Sortie : 2010

Style : Electro Tango , Alternative

Tracklist :
1. Tango Square
2. Rayuela
3. Desilusión
4. Peligro
5. La Gloria
6. Mil millones
7. Tu misterio
8. De hombre a hombre
9. El mensajero
10. Panamericana
11. Erase una vez

00000000000000DOWNLOAD

« Érase una vez »… « Il était une fois », l’Argentine de l’âge d’or, El Dorado de tous les exils, melting-pot d’où surgira une bande- son aux lettres capitales : TANGO. Plus que 10 jours de patience avant d’écouter le nouvel opus… Après « La revancha del tango » en 2001 qui imposa ce nouveau son, le succès de « Lunatico » en 2006, hommage à Carlos Gardel, Gotan Project revient avec « Tango 3.0″. Album hybride de 11 chansons, Eduardo Makaroff, Philippe Cohen Solalet Christoph H. Müller ont choisi de « Partir d’ailleurs pour en revenir au tango »: Tango et cumbia, ska et marcha, country et milonga, groove et chacarera, dirty sound et tango… Toutes ses ondes dessinent les couleurs de « Tango 3.0″.

Si le Tango et l’electro sont les piliers de la musique de Gotan Project, on ne peut pas l’y réduire. Gotan réinvente, rénove et redécouvre le Tango, et si j’ose le dire… allez je le dis… l’Argentine. Elle me fait du bien cette musique, elle me renvoie à San Telmo, sur le marché, odeur de chori-pan dans les naseaux, dessins sur les murs, Carlos Gardel, Eva Perón, Maradona… omni présents. Grosse mélancolie. Gotan vous invite simplement en Argentine, dans sa culture, ses traditions (ou pas), ses certitudes (ou pas)…. Dès l’emblématique ouverture intitulée « Tango Square », référence explicite au Congo Square de La Nouvelle Orléans. La connexion prend tout son sens, cristallisé par le son poisseux de l’Hammond B 3 de Dr John, grand sorcier des claviers, et le swing d’un brass band au grand complet. Les cuivres, rarement conviés dans le tango, occupent d’ailleurs une place de choix dans « Tango 3.0 », rappelant que la clarinette fut d’usage aux premières lueurs de cette musique-monde. Celle dont joue le facétieux Melingo sur « Tu Misterio », un slow collé serré, l’un dans l’autre… Le rockeur de charme n’est pas la seule voix conviée dans ce festin de sons. Il y a l’écrivain Julio Cortázar, timbre d’outre-tombe, qui récite un passage de son livre totémique, la « Rayuela », texto « La Marelle ». Des paroles ludiques pour une parabole philosophique autour de ce jeu d’enfant. Un autre poète, le tout aussi surréaliste Víctor Hugo Morales, tonne sur « La Gloria », un hymne de stade ! Le commentateur numéro un des matches de foot s’y lance dans une improvisation où sa voix dribble entre les musiciens de Gotan Project: du bandonéoniste Nini Flores à la violoniste Line Kruse en passant par le pianiste et arrangeur Gustavo Beytelmann, les piliers de l’équipe… « GOOOOOOOTAN ! », avec une salutaire pointe d’autodérision. (… blabla …) Ca y est… j’ai envie de repartir.

par La Soeur de Lilie

permalink

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :