Archive for mai 26th, 2010

mai 26, 2010

DJ Krush : Disco-Restrospective (Collection 2010)

Publicités
mai 26, 2010

Zion Train – Live As One ( Live Full Concert)

http://www.wobblyweb.com

http://www.myspace.com/ziontrainindub

 

Live in Paris , at Glaz’Art : 26 October 2009

Style : Reggae , Dancehall , Electro Dub

Tracklist :

1. Track 01 00:05:27
2. Track 02 00:04:46
3. Track 03 00:02:05
4. Track 04 00:02:35
5. Forward Ever Backward Never 00:05:03
6. Track 06 00:06:40
7. Give Me Good Sensimilia 00:05:07
8. Track 08 00:06:33
9. Track 09 00:06:03
10. Track 10 00:08:24
11. Track 11 00:06:40
12. Track 12 00:07:26
13. Track 13 00:05:09
14. Track 14 00:07:31
15. Track 15 00:06:15

REVIEW CONNECT

mai 26, 2010

Boy Is Fiction – Broadcasts In Colour

https://babylonburnradi0.files.wordpress.com/2010/05/boy_is_fiction_-_broadcasts_in_colour_2010.jpg?w=300

Note :

http://www.boyisfiction.com

http://www.myspace.com/boyisfiction

Origine du Groupe : Australia

Style : Electronica , Ambient , Downtempo , IDM

Sortie : 2010

Tracklist :

01. In (02:27)
02. As Far From Here As Possible (06:19)
03. Feeling Lazy (04:26)
04. Pinprick (02:52)
05. Silo (03:59)
06. Sand (06:12)
07. Rat (04:49)
08. I Close My Eyes (05:00)
09. Either Way, I’m Dead (04:28)
10. Your Name On My Skin (03:46)
11. I Left You There (04:49)
12. My Veins Are Blocked (06:45)
13. Until Morning Comes (04:51)
14. For My Friend (05:06)

00000000000000DOWNLOAD

Boy Is Fiction is a studio project by Melbourne producer Alex Gillett. His debut, self titled album was released in 2007. This is his second album released in earlier this year. His music “captures those quiet moments of introspection just before sleep”, a fusion of idm, ambient and electronica. Excellent album! Highly recommended!

mai 26, 2010

Chali 2na – Fish Outta Water

http://adrianruhi.files.wordpress.com/2009/07/chali2na.jpg

Note : +

http://www.myspace.com/chali2na

Origine du Groupe : North America

Style : Rap Fusion , Ragga , Hip Hop , Rn’B

Sortie : 2009

Tracklist :
1. Get Focused
2. International f. Beenie Man
3. So Crazy
4. Lock Shit Down f. Talib Kweli
5. Don’t Stop f. Anthony Hamilton
6. Keep Going f. Choklate
7. Comin’ Thru
8. F.O.W.
9. Love’s Gonna Getcha
10. Righteous Way
11. When Will I See You Again f. Elzhi
12. Guns Up f. Damian Marley & Stephen Marley
13. Graff Time
14. Controlled Coincidence f. Kanetic Substance
15. 4 Be Be f. Ming Xia

00000000000000DOWNLOAD

Annoncé et repoussé depuis 2004, le premier solo de Chali 2na a fini par arriver dans les bacs au début de l’été. Une certaine attente planait sur cet ancien membre de Jurassic 5 et d’Ozomati pour ce Fish Outta Water qui s’avère à la hauteur de ce qui était espéré. Pour encadrer sa voix bonhomme et bondissante, le rappeur a fait appel a une longue liste de producteurs qui réussissent à dresser un univers à la fois homogène et fidèle aux sons de J5 ou plus originaux. Exemple de cette variété, deux titres, l’un avec Damian et Stephen Marley l’autre avec Beenie Man, ont une touche reggae qui s’intègre bien à l’ensemble. Ils ne constituent toutefois pas le meilleur du disque.
Pour cela, il faut aller piocher dans les passages dans lesquels le MC présente une face plus personnelle, parfois plus sombre qu’à l’habitude tout en gardant la même énergie dans son flow. Ainsi sur le single Lock Shit Down, accompagné élégament de Talib Kweli, il nous présente un aspect de sa personnalité qui n’apparaissait pas dans ses précédentes prestations. Ce sentiment revient aussi sur le très bon Controlled Coincidence avec Kanetic Source. Il y a beaucoup d’invités sur ce disque sans que cela ne nuise à sa qualité. Chali 2na est lui-même l’auteur de nombreux featurings…
Les autres bons moments viennent surtout des morceaux qui rappellent son passé avec Jurassic 5 comme Comin’ Thru ou son hommage aux graffitis sur Graff Time. Des passages plus soul, Righteous Way ou Don’t Stop et sa flute funky, viennent apporter une autre touche tout en restant liés au reste de l’album.
Le rappeur signe donc un bon premier solo qui démontre que 15 ans après ses débuts, il est toujours au niveau.

par Tahiti Raph

permalink

mai 26, 2010

Aziza Mustafa Zadeh – Always

https://i0.wp.com/img.ozap.com/01185858-photo-pochette-always.jpg

Note :

http://www.azizamustafazadeh.de

http://www.myspace.com/azizamustafazadeh

Origine du Groupe : Azerbaïdjan

Style : Jazz Fusion , Jazz World

Sortie : 1993

Tracklist :

1. Always
2. Heartbeat
3. Crying Earth
4. Ajd
5. Yandi Ganim Daha
6. I Dont Know
7. Vagif
8. Marriage Suite
9. Kaukas Mountains
10. Dangerous Piece

00000000000000DOWNLOAD

Always is the second album released by Azeri jazz artist Aziza Mustafa Zadeh. It was released in 1993. For it, she won the Echo Prize from Sony and the Phono Academy Award. Overall, 1.000.000 copies of this album was sold worldwide.

from Wikipedia

 

mai 26, 2010

-123min – Dream

https://i1.wp.com/mp3passion.net/uploads/posts/thumbs/1263474504_cover.jpg

Note :

http://www.minus123min.com

http://www.myspace.com/minus123min

Origine du Groupe : Czech Republic

Style : Alternative Rock , Blues , Jazz , Groove , Funk

Sortie : 2009

Tracklist :

01 – Subterranean Wonderground 03:54
02 – Sea or Sure 03:46
03 – Self-Implosion 03:19
04 – You Can’t Hide Love 03:38
05 – Sol 05:54
06 – Your Satellite 03:44
07 – High Treason 06:39
08 – Power Plant 03:29
09 – Love and Sugar 05:39

00000000000000DOWNLOAD

The album released by Indies Scope is yet still in the form of a CD, but there is a classical vinyl LP-edition coming up in November 2009! The basic instrumental trio was recorded with the sound engineer Michal Pekárek in Studio Aristone (Prague), Matouš Godík carried out the rest of the recordings, mixing and mastering in his studio. The only guest is Michal Žáček on flutes. The art director of the album is Daniel Špaček, who also created our new website design.

from Myspace

mai 26, 2010

Sa Dingding – Harmony

https://i1.wp.com/www.qobuz.com/images/jaquettes/0004/0004400375594_600.jpg
Note :
http://www.sadingding.co.uk/zh-hans
http://www.myspace.com/dingdingsa
Origine du Groupe : China
Style : Electro World , Alternative
Sortie : 2010
Tracklist :
1.Ha Ha Li Li
2.Girl In A Green Dress
3.Hua
4.Pomegranate Woman
5.Blue Horse
6.Yun Yun Nan Nan
7.Xi Carnival
8.Little Tree/Big Tree
9.Lucky Day
10.Xi Ran Ning Po – Introspection
11. Famous Friends (Ha Ha Lili Remix)
12 Matta Dub (Ha Ha Lili Remix)
13.Ha Ha Li Li – (Paul Oakenfold Remix)
00000000000000DOWNLOAD Link Censored  DMCA request

Une voix cristalline qui invite au voyage, des arrangements électroniques souvent réussis et subtils, et une large place laissée à des instruments traditionnels chinois qui y trouvent un nouvel espace d’expression. Voilà les ingrédients qui donnent toute sa saveur à la musique de Sa Dingding qui, pour ce deuxième album (天地合 – Harmony), affiche de véritables ambitions internationales. Et, clairement, elle a les moyens de ses ambitions. D’ailleurs, Ian Ashbridge, le patron du label Wrasse Records, ne s’y est pas trompé et s’est empressé de signer la jeune Chinoise pour le marché européen. Ce qui l’a attiré chez elle ? Ian Ashbridge : « Je pense qu’elle fait une musique unique. Elle a des influences tibétaines, chinoises, une vraie sensibilité orientale et en même temps, ses groupes préférés sont Nine Inch Nails et les Chemical Brothers » (Le Matin).

Après un premier album (万物生 – Alive, paru fin 2007) plus intimiste mais qui indiquait déjà sa propension à rehausser une instrumentation traditionnelle de pulsions électroniques ainsi que sa faculté à varier les atmosphères et les registres (d’une folk ancestrale et profonde à une pop plus légère), Sa Dingding s’est offert cette fois les services du fameux producteur anglais Marius de Vries. Sans échapper, çà et là, à quelques  petits effets “variétoches” malheureux, cette collaboration aboutit à ce qui peut être considéré, dans l’ensemble, comme un des plus bels exemples de rencontre réussie de deux univers fort différents. Et on ne pense pas ici seulement à la rencontre entre Orient et Occident, mais aussi et avant tout au métissage d’une musique dite “du monde” avec une sensibilité pop-rock plus exacerbée, ou encore au dialogue savoureux entre instruments traditionnels et machines modernes. La grande force de Sa Dingding est de parvenir à maintenir ce délicat équilibre entre tradition et modernité.
Celle que les médias ont rapidement surnommée la “Björk asiatique” (à tort, mais les journalistes ont toujours besoin de se raccrocher à ce qu’ils connaissent) représente l’archétype même de la rencontre des traditions. De sang à la fois han et mongol, elle chante en mandarin, en sanscrit, en tibétain, en anglais ainsi que dans un langage imaginaire. Elle maîtrise par ailleurs plusieurs instruments traditionnels d’origine chinoise, tels le guzheng (instrument à cordes pincées) et le matouqin (instrument à cordes frottées).
Dansant par moments, plus posé à d’autres, voire presque méditatif, 天地合 – Harmony se distingue par la richesse de ses arrangements, richesse qui met particulièrement en valeur des mélodies addictives. L’oreille occidentale n’a aucune difficulté à pénétrer l’univers musical de Sa Dingding. En même temps, la prépondérance d’instruments traditionnels et l’usage des langues chinoise, sanscrite et tibétaine ajoutent une dimension de mystère et d’exotisme. À telle enseigne qu’il se dégage de ce très bel album un sentiment d’ “étrange familiarité”, ou un sentiment d’ “étrangeté familière”.
par Sylvain Isaac
mai 26, 2010

The Blood Of Heroes – The Blood Of Heroes

https://i0.wp.com/i39.tinypic.com/fu9qqh.jpg

Note : +

http://www.ohmresistance.com

http://www.myspace.com/realbloodofheroes

Origine du Groupe : North America

Style : Alternative Fusion , Indus , Post Rock , Drum & Bass

Sortie : 2010

Tracklist :

01. Blinded [04:15]
02. Chains [04:36]
03. Salute To The Jugger [03:31]
04. Breakaway [06:19]
05. Transcendant [04:08]
06. Repositioned [05:49]
07. Remain [03:33]
08. Wounds Against Wounds [03:08]
09. Descend Destroy [08:48]
10. Bound [07:30]
11. Drift [04:01]

00000000000000DOWNLOAD

Somewhere between the chaos of the most extreme metal on the planet and the trippiest ambient electronica and chill-hop lies a musical netherworld ripe for exploration. Genre-testing Brooklyn experimentalist extraordinaire Bill Laswell has made a life of testing these waters, whether bringing together funk keyboard titan Bernie Worrell and guitarist Buckethead, remixing Ozzy Osbourne and Herbie Hancock, or collaborating with artists as varied as DJ Krush and Serj Tankian. On this project, he joins with guitarist Justin Broadrick of industrial pioneers Godflesh and more recently Jesu, electronic artists End.user and Submerged, vocalist Dr. Israel and others for a case study in unrestrained musical beat mining. Prong and Fear Factory, as well as ’90s acts like Scorn and Ultraviolence have explored these musical chasms by remixing metal or combining digital and analog extremes to craft unique and eclectic forms of electronica. But these 11 tracks are new testaments to the power of true crossover experimentalism. Songs like “Remain” and “Descend Destroy” reveal the raw, groove-laden possibilities of what can happen when technology collides with open-minded artists unafraid to combine punk, metal, industrial, ambient, hip-hop, dub and other musical hybrids. It’s heady stuff that’ll please the musical intelligentsia but avoids falling into the noise trap, remaining accessible enough to pass as artsy cocktail music.
By Dave Wedge

permalink

mai 26, 2010

21 Hertz – Ocean Of Time

https://i0.wp.com/img12.nnm.ru/d/8/b/f/6/8b76519d258c809d5e060f829a0.jpg

Note :

http://www.21hz.org

http://www.myspace.com/21hertz

Origine du Groupe : Sweden

Style : Trip Hop

Sortie : 2005

Tracklist::

1. Outside
2. Sparrow
3. Wave of time
4. Ever
5. My time
6. Silence
7. Still I do
8. Tired
9. Ocean

00000000000000DOWNLOAD

Envoûtement et mélancolie sont de rigueur dans ce premier album d’un quatuor moitié français moitié suédois. La voix féminine, c’est celle de Karin Steneby qui n’a pas grand chose à envier à Beth Gibbons et aura tôt fait de vous faire vibrer. Une seule écoute de l’album suffira pour s’en convaincre. Le morceau « Ever » justifie à lui seul la nécessité de se procurer ce disque. Une balade digne de figurer sur le premier album de Zero 7 par sa mélodie envoûtante et son chant ensorcelant. Et dire que certains s’exclament que le trip-hop est mort…
Bénéficiant d’une qualité sonore remarquable on s’étonne de découvrir que ce disque est auto-produit. Il ne devrait pas le rester très longtemps. Vous l’aurez compris, Ocean of time est un album qui s’inscrit directement dans la lignée du trip-hop de Bristol et qui ne manquera pas de satisfaire tous les impatients du prochain Portishead.

par Thibaut

permalink

mai 26, 2010

Zion Train – Live As One

https://i2.wp.com/www.tightenup.fr/_emission/archives/images/Zion%20Train%20Live%20as%20One.jpg

Note : ++

http://www.wobblyweb.com

http://www.myspace.com/ziontrainindub

Origine du Groupe : United Kingdom

Style : Reggae , Electro Dub

Sortie : 2007

Tracklist :

1) Boxes and Amps feat Dubdadda(perch/fullwood/johnson)
2) Audrey and June (perch/fullwood)
3) Life That I Choose feat YT (perch/hull/fullwood)
4) What A Situation feat Raiz and Tippa Irie(perch/harzmann/henry/della volpe)
5) Moha (perch/fullwood)
6) Tribute To Keng Keng (perch/fullwood)
7) Forward ever feat Lua (perch/berk/fullwood)
8) Edelweiss Piraten (perch/fullwood)
9) Give Me Good Sensi feat Earl 16 (perch/fullwood/daley)
10) Terror Talk feat Dubdadda (perch/fullwood/johnson)
11) Animus Mundi (perch/fullwood)
12) Live As One feat Lua (perch/fullwood/berk)
13) Why feat Marlene Johnson (perch/fullwood/johnson)
14) Hibakusha song (perch/fullwood)
15) Baby Father feat YT (perch/hull/fullwood)
16) Bloodlines feat Dubdadda (perch/fullwood/johnson)

00000000000000DOWNLOAD

Live As One marque plusieurs renouveaux pour Zion Train, déjà il s’avère être le premier disque du groupe entièrement produit et arrangé par Neil Perch seul, au Zion Train studio de Cologne (en Allemagne) et tranche définitivement avec les précédents métissages sonores en proposant essentiellement des morceaux dub et new roots.
On retrouve à travers les textes des chansons les thèmes et inspirations habituels de Zion Train, soulignant l’influence et le désordre générés par les sociétés occidentales, invitant chacun à mieux se responsabiliser et assumer ses choix, délivrer plus d’amour et de compassion.
Un livret accompagne d’ailleurs le digipack du CD, y figurent le discours de commémoration de la déclaration de paix prononcé en 2006 par le maire d’Hiroshima – Tadatoshi Akiba, des extraits d’articles de quotidiens de presse du Times, Daily Mail…Mais aussi un texte plus obscur sur les caractéristiques de plusieurs espèces de grenouilles (??).
Le discours militant de Zion Train est plus que jamais présent et sera énoncé au cours de l’album par les voix de sept chanteurs/singjays dont le meilleur viendra certainement des participations féminines.
Sur le conscient Live As One c’est le chant de Lua que l’on a déjà entendue sur Bass Matters des Radikal Dub Kolektiv qui nous transporte mais on retiendra surtout le splendide Why où la délicieuse voix soul de Marlene Johnson nous provoque les frissons ultimes de l’album.
Dubdadda et YT animent de leur flow énergique les tubes Boxes And Amps, Life That I Choose et Baby Father, trois déflagrations sismiques aux lignes de basses percutantes conçues pour embraser les live sets du groupe.
La seule petite déception vient à l’écoute de Give Me Good Sensi entonné par Earl 16, curieux morceau car malgré sa bonne qualité, le sens du texte (ôde à la sinsemilia) diffère un peu de la tendance générale des titres et aurait probablement plus sa place sur un album d’Abassi All Stars (le side project de Neil Perch).

Perch nous fait une fois encore la démonstration de ses talents d’arrangeur à travers des dubs épurés, mêlant instruments live aux basses et rythmes digitaux. Il s’amuse aussi à reprendre certains riddims des débuts de Zion Train, nottamment de Passage To Indica, pour en livrer des versions boostées à la sauce steppa actuelle.
L’influence des Radikal Dub Kolektiv se fait clairement sentir sur Tribute To Keng Keng, leur batteur Vedran Meniga a d’ailleurs participé à l’élaboration du disque et est à n’en pas douter un des initiateurs de ce dub imparable.
C’est aussi l’ombre des Vibronics que l’on voit également se dessiner sur quelques de pistes, nottament Edelweiss Piraten et Baby Father. Pas étonnant que ces derniers aient remixé le titre Boxes & Amps à l’occasion d’une sortie en vinyl 10 » au mois de Mai (Zion Train Remix EP – EGGY025) tellement les sonorités des deux formations trouvent des points de convergeance.
David Fullwood (trompette) et Bigga Harzmann (trombonne) forment un excellent contre-point instrumental roots aux skanks et basses digitales de Perch. Tout le monde n’appréciera pas forcément la présence systématique de cuivres sur toutes les compos mais on ne peut pas nier qu’ils font partie de l’empreinte musicale de Zion Train.
Un des gros point fort de Live As One est également d’alterner entre tracks new roots et dub instrumentaux, ne décevant ainsi aucun amateur des deux styles et conférant un bon rythme à l’ensemble.
ziontrainlive.jpg Neil Perch et MC DubDadda (photo : Derek Djons)

Parmis les disques attendus au tournant de la rentrée 2007, Live As One est de ceux hautement recommandables pour tout fan du groupe qui se respecte (ayant patienté plus de cinq ans avant de voir l’émergence d’un nouveau LP) et les amateurs de dub steppa cuivré à la Abassi All Stars.
Même s’il n’atteint pas des sommets d’originalité, faisant plutôt figure d’évolution, il est la preuve qu’au bout de quinze ans Zion Train ont gagné en maturité et ont finalement pris peu de rides. L’énergie est bel et bien au rendez-vous et pour vous en convaincre, allez faire un de leurs concerts et quand vous verrez Dubdadda sauter à plus d’un mètre du sol entre deux refrains de Terror Talk vous comprendrez vite que la vibe UK n’est pas prête de s’éteindre !

par Mill3k

permalink