The Album Leaf – A Chorus of Storytellers

https://i1.wp.com/www.postrockxchange.com/wp-content/uploads/2010/01/the-album-leaf-a-chorus-of-storytellers-2010-post-rock.jpg

Note : +

http://www.thealbumleaf.com

http://www.myspace.com/thealbumleaf

Un peu plus de trois ans après le sympathique Into The Blue Again, 2010 marque le retour aux affaires de The Album Leaf avec la parution d’un nouvel opus A Chorus Of Storytellers accouché sur la
longueur (et dans la douleur ?) suite à une panne prolongée d’inspiration de son leader.

Assez rapidement une sorte de malaise s’installe car, même une écoute prolongée, on peine à deviner les intentions de Jimmy LaValle. Tiraillé entre nécessité de ne pas couper le cordon le liant à
ses premières productions solitaires et volonté d’impliquer davantage ses comparses en studio comme en témoigne le titre de l’objet, le frontman de la formation de San Diego s’éparpille sans
parvenir à canaliser son inspiration. Assez paradoxal dans la mesure où, à de trop rares exceptions, tous les titres s’avèrent calibrés dans le temps mais surtout bâtis sur des structures
rigoureusement similaires : tapis d’electronica, violons mélancoliques et chant pop mis en avant. Pour un résultat en forme de chill-out folk/post-rock/ambient guère emballant. En effet, cette
succession de paysages cinématographiques apparaît désespérément linéaire, comme dénuée de relief. Plus ennuyeuses sont définitivement ces parties de cordes sonnant comme du Dirty Three sans
inspiration (« Blank Pages » ou « Within Dream ») ou comme une sorte d’Explosion In The Sky édulcoré (« Summer Fog »). Certes galvaudé depuis longtemps, ce genre d’envolées lyriques puisait sa force
dans la rupture qu’elles créaient avec le reste du morceau. Là, point de rupture, rien… juste un ensemble de violons amorphes et sans vie. Sans parler de ces rythmiques électroniques tellement
cheap et bancales qu’elles en deviennent rapidement gênantes. Ces babioles mises à part, A Chorus Of Storytellers demeure un disque souvent agréable à écouter et toujours admirablement bien
réalisé par le partenaire habituel de Sigur Rós (Biggi Birgisson). Très beau mais très ennuyeux également.

par Froggy’s Delight

permalink

Origine du Groupe : North America

Style : Electro Ambient , Downtempo

Sortie : 2010

Tracklist :

01. Perro

02. Blank Pages

03. There Is a Wind

04. Within Dreams

05. Falling from the Sun

06. Stand Still

07. Summer Fog

08. Until the Last

09. We Are

10. Almost There

11. Tied Knots

00000000000000DOWNLOAD

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :