Dinner at the Thompson’s – Off The Grid

https://i0.wp.com/ecx.images-amazon.com/images/I/51-n3QfIfjL._SL500_AA280_.jpg

Note : ++

http://www.myspace.com/dinneratthet

Trois ans déjà que Dinner At The Thompson’s nous avait littéralement séduits par l’osmose artistique, la vitalité et le groove qui se dégageaient de leur tout premier opus “Lifetime On Planet
Heart“. Depuis, le duo franco-américain a sérieusement consolidé sa carrière, entre scène et studio, entre Paris et LA, pour finalement remettre le couvert aujourd’hui avec la sortie de leur
nouveau “Off The Grid”. Incontestablement, Dinner At The Thompson’s a mûri, affûté ses atouts et gagné encore en consistance, sans perdre une miette de ce qui a fondé son succès, et qui en fait
l’un des duos soul-hip-hop-electro les plus prometteurs de l’hexagone. On retrouve ainsi cet hétéroclisme travaillé et précis, oscillant entre new-soul (”Spirulina Queen”, “This Day We Call
Hope”), trip-hop (la douce ballade “Western Spaghetti”), et hip-hop qui tâche (”It All Began” aux notes jazzy), sans négliger la collision maîtrisée des genres (le tranchant “Levitating”, le
funky “Rise Up”, le medley réussi “You Are Love” clôturant l’opus). Les influences d’Erykah Badu  et de Portishead planent toujours sur les titres, particulièrement du côté du chant de
Lucille Tee qui, si elle n’a de toutes évidences ni le grain Billie Holidesque et indépassable de la diva de Dallas, ni la puissance métaphysique du timbre de Beth Gibbons, tire très bien son
épingle du jeu avec son chant inspiré et sensuel, flirtant volontiers avec un rap féminin et percutant (”Whatever It Takes”). Côté versions instrumentales, Fablive enchaîne les performances,
maîtrisant parfaitement les astuces du sampling, la justesse des enchaînements et l’art des contretemps. Le tout dans une harmonie bluffante, restée intacte depuis les débuts du combo. Cet album
d’une richesse plus qu’appréciable réserve enfin une très bonne surprise: la présence de deux featurings d’exception, l’un avec le roi du funk Lee Fields, admirable sur une version boostée à la
bossa, l’autre avec l’un des piliers de l’écurie Stones Throw Guilty Simpson, sur un musclé “Rice ‘N’ Beans”. Finalement, Dinner At The Thompson’s continue sur une belle lancée avec cet “Off The
Grid” généreux et gourmand du haut de ses quinze tracks, que l’on dégustera sans modération. On conseillera juste au talentueux duo de tenter d’explorer de nouvelles directions à l’avenir, et de
faire évoluer un brin leur marque de fabrique, car les meilleures recettes peuvent devenir à la longue un peu écœurantes. Mais avec une énergie et une créativité pareilles, on ne se fait pas trop
de souci pour la suite…

permalink

Origine du Groupe : France

Style : Nu-Soul , Hip Hop

Sortie : 2010

Tracklist :

01. Intro

02. How Wan I

03. Spirulina Queen

04. Just A Dream

05. It All Began

06. Levitating

07. Rise Up

08. Different Beings Feat. LEE FIELDS

09. Whatever It Takes

10. I Can Do Anything

11. Running

12. Western Spaghetti

13. Rice n Beans Feat. GUILTY SIMPSON

14. This Day We Call Hope

15. You Are Love

 

00000000000000DOWNLOAD

 

Tell a Friend

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :