Nortec Collective – Tijuana sessions vol.3

https://i0.wp.com/www.therussianfrostfarmers.com/oldspeak/wp-content/nortec-collective-tijuana-sessions-vol-3.jpg

http://nortec.info

http://www.myspace.com/nortec

Origine du Groupe : North America

Style : Alternative Fusion , Electro

Sortie : 2005


// <![CDATA[ aR_BgColor=""; aR_FgColor=""; aR_url=location.href; aR_title=document.title; aR_StarType ='3';document.write('

‘);document.write( »);// ]]>

Dans la sélection très intellote et expérimentale des 3ème Qwartz Awards, qui ont eu lieu à Paris cette année pour récompenser les musiques dites « nouvelles », se trouvait l’album « Tijuana
sessions vol.3″ des mexicains du Nortec Collective, nominé dans plusieurs catégories, notamment la catégorie « dance-floor »… Sélection inespérée, malheureusement passée totalement inaperçue
parmi une ribambelle d’opus obscures et chiants.

Tijuana, cette ville de la côté Ouest mexicaine, frontalière de la Californie, réputée pour son industrie électronique, est une plaque tournante des cultures américaines, qu’elles viennent du Sud
ou du Nord. Et c’est là que le Nortec Collective s’est formé, incluant toute une bande de musiciens et de DJ’s au background varié, qui ont l’air de s’être beaucoup éclaté à l’enregistrement de
ces sessions electro-acoustiques.

Démarrant par les excellents « Tengo la voz » et « Tijuana makes me happy », qui vous donne l’irrémédiable envie de bouger, alternant tropicalisme bon esprit, dub à l’accordéon roots, trompettes
mariachis sur rythmiques electro incendiaires, l’album de nos amis est une véritable petite mine de bonne humeur et de jovialité, comme les images de ce Mexique métissé pouvaient le laisser
présager… Le groupe Calexico, l’un des fervents défenseur des hybridations musicales Nord-Sud, accompagne même le collectif sur « Esa banda en dub » pour une ritournelle plus atmosphérique aux
allures de vieille mélodie de cow-boy, à fredonner le brin de paille aux lèvres, le chapeau bien vissé sur la tête pour éviter les coups de soleil en plein désert.

Je vous rassure quand même : l’album est bien ancré dans l’actualité et pourrait très bien se trouver une place sur vos étagères, pas très loin du projet « Electric Gypsyland », de Suba ou même de
Transglobal Undeground ; autant de références qui savent nous faire voyager à travers le monde et découvrir des musiques aux accents surprenants et d’une ouverture d’esprit toute
réjouissante.

par Guillaume

permalink

Tracklist :

1. Tengo la voz

2. Tijuana makes me happy

3. Funky Tamazula

4. Doon loope

5. Olvidela compa

6. Autobanda

7. Dandy del sur

8. Almada

9. Coolorado

10. Narcothéque

11. Esa banda en dub (feat. Calexico)

12. Bar inferno

13. Revu rockers

14. Tijuana bass

15. El fracaso

Free Music Icon

Tell a Friend

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s