Archive for ‘Clinton Fearon’

octobre 21, 2010

Clinton Fearon – Faculty Of Dub

https://i1.wp.com/sunny-music.ru/wp-content/uploads/2009/07/00-clinton_fearon-faculty_of_dub-cd-2008-proof1.jpg

http://www.clintonfearon.com

http://www.myspace.com/clintonfearon

Origine du Groupe : North America

Style : Dub , Reggae Instrumental

Sortie : 2008

From Official Site :

Step up to higher education…Clinton Fearon has scaled another musical summit with the release of his eighth album and his first purely dub CD. Faculty of Dub is a higher education in sound. If
his previous work established Fearon’s tenure in the reggae world, the 15 lessons on this album reveal a deeper mastery. They teach us to transcend melody and lyrics, into direct experience. Your
heart and bones will understand-without taking notes.

I’ve been thinking about this album for a long time, Clinton reveals. In Faculty of Dub he gives vent to creative experimentation that builds upon his previous work. The layered sounds, echoes
and reverberations blend into songscapes evocative of the legendary Jamaican sound system engineers. You may recognize some rhythms from earlier recordings, but this album is original in every
sense.

Recorded in Seattle with the Boogie Brown Band, he teams especially strongly with singer and musician Ire, whose experience hails from Culture, and Winston Watson of Meditations fame. Horns,
flute, and lead guitar are key ingredients, and respect is due to every member of the band for consistently strong performances. But when Professor Fearon picks up his bass, partnered with ex
Burning Spear drummer Nelson Miller, watch out! You will see why he is also known as Basie, a name earned during the Studio One and Gladiator years. The lessons set forth by these combined
talents will stay with you for life. Clinton Fearon has once again put together a remarkable album that will also be available on vinyl. Your assignment: listen with all your senses. Douglass
Colbert, Rootsbeat International House of Dread, KSER FM Everett, Washington.

 

Tracklist :

01. Kingston Walk

02. Street Talk

03. Wha Dat

04. Ghost

05. Nah Run

06. Fight Back

07. Dirty Water

08. Get Out

09. Polluted Minds

10. Back Of Satan

11. Full House

12. Who’s The Winner

13. Peace Of Mind

14. Come Forward

15. Sweetness

 

mp3

Tell a Friend



// <![CDATA[ aR_BgColor=""; aR_FgColor=""; aR_url=location.href; aR_title=document.title; aR_StarType ='3';document.write('

‘);document.write( »);// ]]>

Publicités
septembre 2, 2010

Clinton Fearon – Mi Deh Yah

https://babylonburnradi0.files.wordpress.com/2010/09/clinton_fearon013600.jpg?w=298

Note :

http://www.clintonfearon.com

http://www.myspace.com/clintonfearon

Origine du Groupe : North America

Style : Reggae

Sortie : 2010

5

Clinton Fearon est aujourd’hui l’un des derniers représentants de ce que l’on a appelé le « Proverbial Reggae », qu’il a contribué à forger au sein des Gladiators (il a notamment écrit Chatty Chatty
Mouth et Rich Man Poor Man), avant de quitter la formation en 1987 et de s’installer à Seattle, à l’occasion d’une tournée du groupe aux Etats-Unis.

Après avoir tourné en acoustique (l’album « Me and mi guitar ») c’est plutôt naturellement que Clinton Fearon a rejoint la team Inna de Yard au printemps. Et c’est donc sans grande surprise Makasound
(sur son label Makafresh) qui accueille son dernier album, « Mi Deh Yah ».

Comme les précédents, « Mi Deh Yah » est produit hors de Jamaïque, à Seattle, mais c’est probablement l’album de sa carrière solo qui « sonne » le plus jamaïcain. Sans trop changer de recette
évidemment : un reggae épuré, sans fioritures (dont il joue la plupart des instruments), avec la basse en clef de voûte et l’accent sur les mélodies.

C’est cette ambiance, avec des textes déclamant des dictons et autres proverbes répétés à l’envi, que l’on retrouve ici, à l’image de The Best (« nothing beats a try but a harder try, the best is
your best »), ou du mélancolique Feeling Blue, emmené par un violon, de l’éponyme Mi De Yah, ou encore Are you ready. Les amateurs de Clinton Fearon ne seront pas déçus.

par Sébastien Jobart

permalink

Tracklist :

1. Life Is A Journey

2. A Rock And A Hard Place

3. Um Lar Longe De Casa

4. Mi Deh Yah

5. What a World

6. Focus

7. Better Days

8. The Best

9. Are You Ready

10. Jamaica

11. Tell the world

12. John Jones

13. Feelin Blue

14. Working for the man

00000000000000DOWNLOAD

 

 

 

 

Tell a Friend

juillet 14, 2010

Clinton Fearon – Mi an’ mi guitar

https://i1.wp.com/multimedia.fnac.com/multimedia/images_produits/ZoomPE/7/6/3/3760057761367.jpg

Note :

http://www.clintonfearon.com

http://www.myspace.com/clintonfearon

    

From Wikipedia :

Clinton Fearon est un chanteur et musicien jamaïcain  de reggae, né le 13 février 1951 à Saint Andrews. Etabli à Seattle (USA) depuis 1987.

Clinton Fearon est né près de Kingston mais grandit à la campagne dans la province de Ste Catherine.

Il découvre la musique dans l’église adventiste de ce parish en Jamaïque. Il sera sur les banc de l’ecole aux cotes de Joseph Hill (Culture). A 16 ans il quitte les montagnes de Sainte Catherine
et s’installe a Kingston et crée le groupe The Brothers. Le groupe tente quelques auditions notamment chez Treasure Isle, sans succès. Mais c’est à travers ce groupe que Clinton Fearon rencontre
Errol Grandison, qui lui proposera d’être le troisième Gladiator, en 1969, pour remplacer David Webber. Il entre d’abord dans le groupe comme guitariste. Après le départ d’Errol Grandison, il
devient le bassiste et un des choristes du groupe (occasionnellement chanteur, par exemple sur Chatty Chatty Mouth, Richman Poorman, Get Ready, Let Jah Be Praised, « Can You Imagine How I Feel »,
« On The Other Side », etc.) du groupe The Gladiators de 1969 à 1987. Clinton Fearon est sans conteste l’un des piliers du groupe aux cotes de Albert Griffiths. Durant ces 18 années, il travaille
aussi en tant que session-man au Studio One de Coxsone, au Black Ark Studio de Lee Perry ou encore pour Joe Gibbs, Yabby You, Joseph Hookim et Prince Tony Robinson.

Estimant n’avoir pas assez d’espace au sein du groupe, il quitte subitement le groupe et s’établit aux États-Unis, à Seattle, suite à la tournée américaine des Gladiators de 1987, et compte
lancer sa carrière solo. Albert Griffiths aura du mal à comprendre ce geste. Clinton crée, à Seattle, The Defenders avec quelques uns des musiciens des Gladiators. Le groupe connaîtra un succès
d’estime avec le maxi Rock Your Bones en 1989. Le groupe cesse son activité en 1992.

Puis, en 1994 voit le jour le premier album de Clinton Fearon & The Boogie Brown Band (Lamar Lofton a la basse, Girt Bolo a la batterie, John Saba a la guitare et Barbara Kennedy aux
claviers) : Disturb The Devil marque véritablement le début de la carrière solo de Clinton Fearon. Il crée le label Boogie Brown Productions. Suivront les albums Mystic Whisper, What A System un
double album avec la partie dub mixée par Scientist, et une compilation de ces trois albums en 2002 Soon Come. Deux ans plus tard Give And Take prouve que l’inspiration de Clinton Fearon n’est
pas prête de s’arrêter.

Autre chapitre de sa discographie, Mi An’ Mi Guitar (2005) offre l’album acoustique que tout le monde attendait. Clinton y reprend certaines des chansons qu’il a composées à l’époque Gladiators,
comme Richman Poorman et Streets of Freedom, et d’autres inédites.

Clinton Fearon publie un nouvel opus en 2006, Visions, qui comporte, comme dans ses précédents albums, de longues et mélodiques chansons qu’il part jouer sur scène aux Etats-Unis, au Brésil et
dans toute l’Europe.

Deux ans plus tard Clinton Fearon decide de reprendre la basse et publie « Faculty of Dub ».

 

Origine du Groupe : Northe America , Jamaica

Style : Reggae Folk

Sortie : 2005

Tracklist :

1. Bless Your Heart

2. One More River

3. Don’t Turn Your Back

4. Love Is In The Air

5. Just a Dream

6. Halleluyah

7. Stop the Hate

8. Richman Poorman

9. Who Cares

10. Streets of Freedom

00000000000000DOWNLOAD

Tell a Friend