Archive for ‘New Jazz’

septembre 28, 2010

Yuri Honing and Floris – Phase Five

https://i0.wp.com/www.jazzenzo.nl/images/cd_floris_and_yuri_honing.jpg

http://www.yurihoning.com

http://www.myspace.com/yurihoningandfloris

Origine du Groupe : Nederland

Style : New Jazz

Sortie : 2009


// <![CDATA[ aR_BgColor=""; aR_FgColor=""; aR_url=location.href; aR_title=document.title; aR_StarType ='3';document.write('

‘);document.write( »);// ]]>

Meest opvallende aan het nieuwste project van Yuri Honing is de wijze van opname. Producent Floris Klinkert pikte voor hem inspirerende elementen uit het oeuvre van de saxofonist waarover nieuwe
solo’s over werden geblazen. Na wederom wat geknip en geplak ging Floris aan de slag met Nederlandse zangers, creëerde een nieuwe basis en het was vervolgens aan Honing om voor de laatste keer
saxpartijen aan toe te voegen. Resultaat is een gevarieerde frisse plaat met enkele tracks die zomaar uitgebracht kunnen worden op single.

De pop ontstaat niet alleen door de vocale inbreng van onder andere Janne Schra (Room Eleven), Sarah Bettens (K’s Choice) en Lilian Vieira (Zuco 103). Ook de sfeer, eenvoudige patronen en
voornamelijk de glasheldere productie maken het album bijzonder strak. Met een randje gelukkig. Vuige beats in onder andere ‘Wasted’ (Bettens) en ‘Remember’ (Vieira) komen heerlijk tot
uitdrukking. Fijne liedjes met een hoog D.O.X. Records gehalte zoals ‘Headringer’s Ball’ (Leine) zijn vrolijk en ongecompliceerd.

Honing zelf blijft opvallend op de achtergrond. Een wat kitchy solo’tje of intermezzo hier en daar; soms een dienende rol bij vocalen. Helemaal geen gek gevolg als je kijkt naar het proces van
opnames. ‘Phase Five’ is een resultaat van eerdere praktijken van de actieve saxofonist. Waaruit kan worden geconcludeerd dat het idioom en de ideëen van Honing bijzonder redbaar zijn.

by jazzenzo.nl

permalink

Tracklist :

1. Fingers Crossed

2. Swallow

3. Wasted

4. Interlude 1

5. Headringer’s Ball

6. Spin and Return

7. The Girl

8. Stay

9. Early Riser

10. Interlude 2

11. Remember

12. Y.U.R.I.FLO.R.IS

 

mp3

Tell a Friend

Publicités
septembre 18, 2010

Hadouk Trio – En Concert Au Satellit Café (Full Live Concert)

http://www.hadouktrio.com

http://www.myspace.com/hadouktrio

http://www.didiermalherbe.com/triof.html

Origine du Groupe : France
Style : Jazz World
Sortie : 2005

 http://www.dailymotion.com/widget/jukebox?list=%2Fbbpradi0%2F1&list=%2Fplaylist%2Fx1e9fj_bbpradi0_hadouk-trio-full-live%2F1&skin=fullmoon

http://stagevu.com/embed?width=320&height=179&background=000&uid=xlvovfniqronhttp://stagevu.com/embed?width=320&height=179&background=000&uid=gxxwczigsaiuhttp://stagevu.com/embed?width=320&height=179&background=000&uid=kwjtdhpeyewahttp://stagevu.com/embed?width=320&height=179&background=000&uid=zzwsegpopktlhttp://stagevu.com/embed?width=320&height=179&background=000&uid=jcjlevvfrgmchttp://stagevu.com/embed?width=320&height=179&background=000&uid=kuxefwjrkikzhttp://stagevu.com/embed?width=320&height=179&background=000&uid=vwouzzvgqvdehttp://stagevu.com/embed?width=320&height=179&background=000&uid=ewuadrskbtgthttp://stagevu.com/embed?width=320&height=179&background=000&uid=fywdbimtcsflhttp://stagevu.com/embed?width=320&height=179&background=000&uid=risopmrmuidfhttp://stagevu.com/embed?width=320&height=179&background=000&uid=yguxbximlscyhttp://stagevu.com/embed?width=320&height=179&background=000&uid=yzcbmsirgvyxhttp://stagevu.com/embed?width=320&height=179&background=000&uid=nuxmfscbkhrxhttp://stagevu.com/embed?width=320&height=179&background=000&uid=tvxxnkbgadyb


// <![CDATA[ aR_BgColor=""; aR_FgColor=""; aR_url=location.href; aR_title=document.title; aR_StarType ='3';document.write('

‘);document.write( »);// ]]>

 

Frrom Official Myspace :
Bien plus qu’un concept fédérateur, l’utopie est l’essence même du trio Hadouk, sa nature profonde, sa force vive depuis plus de dix ans, son âme insaisissable aussi. Car Hadouk est un monde par lui-même, fait de racines aériennes et de terres rêvées, un continent imprévu qui pointe entre l’Afrique et l’Orient, un rivage improbable qui s’avance entre jazz et world, une véritable rose des vents qui se dessine sur le portulan des musiques du monde. Bref, Hadouk c’est une cosmologie en soi, avec ses constellations et ses horizons libres, ses lignes de grande transhumance et ses astres de première magnitude. Charmeur de vents, Didier Malherbe attrape de son phrasé inimitable, les mélodies que zéphyrs et alizés lui apportent de toutes les latitudes. Cofondateur du mythique Gong avec Daevid Allen, il défend ensuite bec et anche la trille alerte et le slap éolien auprès de Jacques Higelin et de Brigitte Fontaine, de Robert Wyatt et de Pierre Bensusan. Depuis longtemps, à côté du saxophone et de la flûte, Didier apprivoise la bourrasque et cisèle la volute dans ces exquis réceptacles à turbulences que sont le bansouri, les ocarinas, et bien sûr le doudouk, hautbois arménien en bois d’abricotier au son doux et pensif. Grand connaisseur du roseau et infatigable babilleur, il a également publié un recueil de sonnets intitulé L’Anche des Métamorphoses. Méhariste éclairé, Loy Ehrlich a été de toutes les équipées trans-sahariennes, aux côtés de Youssou N’Dour, Touré Kunda, Geoffrey Oryema, mais aussi de Peter Gabriel. Poly-instrumentiste, fin joueur de kora et de sanza, spécialiste du hajouj, la basse des gnawas, Loy a également mis dans ses claviers toutes les épices des marchés du monde. On le connaît aussi comme arrangeur et producteur, ainsi que programmateur du festival d’Essaouira. Bourlingueur invétéré, Steve Shehan promène quant à lui son grand sac à rythmes sur toutes les coutures de la planète, pour en capter les forces sismiques. On l’a entendu avec Paul Simon, John McLaughlin, Paul McCartney, Christian Vander, Brian Eno et tant d’autres… Bois et argiles, cuirs et métaux n’ont plus de secret pour lui. Car Steve joue avec le temps comme avec la matière, et c’est le diaphragme du monde qui bat entre ses peaux. Il a par ailleurs à son actif plus d’une douzaine d’albums. Après avoir célébré la chimère totémique (Shamanimal) et s’être hissé au sommet du perpétuel présent (Now), Hadouk emprunte désormais l’orbe altière du gyroscope cosmique. Après l’amble du désert et le groove végétal, voici le swing météorique ! Placé sous les auspices de la toupie céleste, ce cinquième album fait ainsi la part belle aux élans tourbillonnants, valse, pulse ternaire, danse spiralée et autres envolées giratoires. De nouveaux instruments ont rejoint la panoplie de nos chasseurs de sons : khen, orgue à bouche du Laos, gumbass assemblant la caisse du guimbri et le manche de la basse électrique, hang au croisement chatoyant du steeldrum et du gamelan ; autant de territoires sonores qui s’inventent dans la distance prise depuis le terroir d’origine… Hommage de trois navigateurs au long cours, à celui qui fut le pionnier de la world music à travers son concept de Quatrième Monde, Hadouk invite le trompettiste américain Jon Hassell sur trois morceaux : dans un ultime envoi, l’utopie rejoint alors l’orbite des grands empires imaginaires. Entre toupies et utopies, voici donc une nouvelle série de belles tourneries et de rêveries nomades, qui enlacent et emportent sur l’autre face du monde.

par Bruno Heuzé

Tracklist :
01. Nacarat (09:00)
02. Alma Celesta (06:34)
03. Shamanimal (07:16)
04. Vol De Nuit (06:49)
05. Le Théâtre Des Singes (06:24)
06. Salsa Movar (09:13)
07. Polar Blues (04:46)
08. Barca Solaris (11:19)
09. Dragon De Lune (06:17)
10. Le Gibbon / Gopi (10:44)
11. Bille En Tête (06:52)
12. Échappade / Moussa (08:14)
13. O’Shehan Drum (02:20)
14. Loukoumotive (08:15)

hd dvd rw

Tell a Friend

août 31, 2010

Erik Truffaz – Erik Truffaz Revisité

https://i2.wp.com/www.trip-hop.net/images/jacquettes/big/447.jpg

Note :

http://www.eriktruffaz.com

http://www.myspace.com/truffaz
Origine du Groupe :
France

Style : New Jazz , Fusion Electro Jazz , Rap Fusion

Sortie : 2001

Ce cd est le fruit même du mélange du jazz et de toutes autres sortes de musiques. »Eric Truffaz revisité » est un remix des anciennes musiques des précédents albums avec toujours cette
extraordinaire mélange de Jungle,drum&bass,jazz classic,moderne,rap,bass.MAIS en plus de ceci,des spécialistes de l’électronique se sont associés au quartet(Mobile in motion,Pierre
Audetat,goo,Alex Gopher,…) Ce cd vous pationnera très certainement.Ecoutez ces vrais artistes qui vous emmèneront dans un voyage au coeur des rencontres musicales.

Par wassin

permalink

Tracklist :

1. Mobile In Motion – The Dawn Part I

2. Pierre Audétat – Less

3. Alex Gopher – Bending New Corners

4. Pierre Henry – More

5. Goo – Siegfried

6. Bugge Weisseltoft – Sweet Mercy

7. Mobile In Motion – The Dawn Part II

00000000000000DOWNLOAD

 

Tell a Friend

août 29, 2010

Trombone Shorty – Backatown

https://babylonburnradi0.files.wordpress.com/2010/08/trombone-shorty-backatown.jpg?w=300

Note :

http://www.tromboneshorty.com

http://www.myspace.com/tromboneshorty

Armé d’un trombone qui balance un jazz hip-hop chaloupé à l’énergie rock, Troy Andrews aka Trombone Shorty, originaire de la Nouvelle Orléans, s’auto-proclame officiellement ambassadeur
talentueux du « supafunkrock ».

 

Son dernier album « Backatown », sorti le 17 mai sur Verve Forecast Records, compte une série de jolies collaborations de Lenny Kravitz à Marc Broussard, en passant par le légendaire Allen
Toussaint ou encore The March.

Le titre de l’album « Backatown » fait référence à certains quartiers de la Nouvelle Orléans, Treme notamment, dont Trombone Shorty est originaire, et ça se ressent dans ses prestations.

 

Ces passages récents à Paris n’ont pas manqué de secouer le public: à 24 ans on l’appelle déjà le Roy Hargrove du trombone…

Par Marjorie M.

permalink

Origine du Groupe : North America

Style : Alternative Fusion , new Jazz , Funk , Soul , Rock

Sortie : 2010

Tracklist :

01 – Hurricane Season

02 – On Your Way Down

03 – Quiet As Kept

04 – Something Beautiful

05 – Backatown

06 – Right To Complain

07 – Neph

08 – Suburbia

09 – In The 6th

10 – One Night Only (The March)

11 – Where Y’ At

12 – Fallin’

13 – The Cure

14 – 928 Horn Jam

00000000000000DOWNLOAD

 

 

Tell a Friend

juillet 14, 2010

Matthew Shipp – Goodandevil Session

https://i2.wp.com/ecx.images-amazon.com/images/I/41ASFHQ7PHL._SL500_AA300_.jpg

Note :

http://www.matthewshipp.com

The Good and Evil Sessions are the first in Thirsty Ear’s Blue Series Continuum, which emphasizes diverse styles of music with a rotating, leaderless cast of musicians. This one melds Danny Blume
and Chris Kelly of Good and Evil fame with turntable maven Miso and some of the heavy-hitters from the avant-garde jazz world, including bassist William Parker, pianist Matthew Shipp, and
trumpeter Roy Campbell. The results are unpredictable and deliciously sassy, with groove-based throbs, jazz beats, and turntable scratches setting the stage for down-in-the-bucket solos that purr
with joyous abandon. Free improv meets punk and dance rhythms laced with foot-tapping, body-swaying pulses. While the pop inflections are certain to spark a debate within the tiny but intense and
vocal free jazz community over the commercialization of art, the generally uncompromising improvisations of the Shipp/Parker contingent stand up reasonably well even if somewhat less-intense and
complex than usual. This sort of crossover fusion could widen the appeal of these otherwise relatively obscure though extremely talented performers. Shipp is in superb form, spinning webs of
simple (though never simplistic) phrases, veiled by supple nuance. Miso’s scratches are a constant, subversive presence, while the Blume-Kelly guitar duo keeps the hips shaking and the trombone
twosome of Alex Lodico and Josh Roseman adds a raunchy bottom. Roy Campbell’s fading repetitions on « On the Run » are lovingly distorted through the filter of the Good and Evil lens.

 ~ Steven Loewy

permalink

 

Origine du Groupe : North America

Style : New Jazz , Free Jazz , Downtempo , Avant Garde , Abstract , Piano

Sortie : 2003

Tracklist :

1.  Brainwash — 6:35

2.  Then Again — 4:40

3.  The Stakeout — 4:49

4.  Close Call — 4:18

5.  The Hideout — 4:39

6.  On the Run — 4:42

7.  Roll It Back — 4:03

8.  Change of Plans — 5:09

9.  Sweetbitter — 4:21

00000000000000DOWNLOAD

 

Tell a Friend

juillet 14, 2010

Bugge Wesseltoft & Sidsel Endresen – Out Here In There

https://i1.wp.com/images-eu.amazon.com/images/P/B000063TFN.02.LZZZZZZZ.jpg

Note :

http://www.buggesroom.com

http://www.myspace.com/buggewesseltoft

http://www.sidselendresen.com

http://www.myspace.com/sidselendresen

This is a lovely album. While it does little to escape the trademark Scando-new-jazz sound (a sophisticated, minimal austerity), it’s all the better for it. A Norwegian duet between vocalist
Sidsel Endresen and keyboard player Bugge Wesseltoft, it’s a quiet, graceful set, varying from traditional folky songform to abstract avant-jazz.

During Endresen’s earlier tenure at ECM, I saw her perform with the arch English eccentric Django Bates (plus group). That collaboration worked, and so does this one, the third between Wesseltoft
and Endresen(on Wesselftoft’s label, Jazzland).

I must admit, I’ve been previously unimpressed with Bugge Wesseltoft, and particularly his bleedin’ « new conception of jazz » (unlike others). Here though, he’s the perfect foil for Endresen,
conjuring subtle, evocative settings for her spare vocals, playing with real grace throughout. He’s witty and sophisticated when supporting the nod to cocktail-bossa on the attractive « Survival
Techniques 3″; abstract and funky on « Heartbeat » (no, not that one); intelligently explorative on « Hav »; and simply, humbly supportive on a ravishly stark version of Neil Young’s « Birds ».

The centrepiece « Names, Numbers » is wonderfully sinister, thanks to Wesseltoft’s freaky distorted stylings, his basslines stalking rather than walking. It sounds almost like a mid-sixties Raymond
Scott piece, until Endresen punctures the mood with her aloof poetry. Lyrically, abstract, minimalist dashes of single words and short phrases are the order of the day, perfectly suited to her
clear Scandinavian intonation.

Introspective female singer-songwriters of a certain ilk are usually, lazily, matched up against Joni Mitchell. But there’s no mistaking Endresen’s similarity to Mitchell on occasion – the
similarly fragile yet firm, slightly croaky voice; similarly progressive settings based around jazz and world music.However, Meredith Monk also comes to mind – particularly in the extraordinary
post-speech tape-cutups of « Survival Techniques 1+2 » and layered vocals of « Voices ». Likewise, others who’ve matched the song with jazz and experimentation (the likes of Robert Wyatt and Annette
Peacock, say – even Laurie Anderson).

Enough comparison – Endresen has her own recognisable musical voice, building an increasingly impressive body of work. « Out Here, In There » is a starker piece than the previous (excellent)
Undertow for Jazzland, but still surprisingly varied given the lack of personnel, this constraint only serving to stimulate creativity. Recommended.

by Dan Hill

permalink

Origine du Groupe : Norvegia

Style : Electro Jazz , Ambient , New Jazz , Vocal ,Experimental

Sortie : 2002

Tracklist ;

1. Truth

2. Out here. In there 

3.  Survival Techniques 1+2

4. Survival Techniques 3 

5. Names, numbers

6. Hav 7. Birds

8. Voices

9. Heartbeat

10. Ido

11. Try

Bugge Wesseltoft: all keys, percussion, programming.

Sidsel Endresen: all vocals

00000000000000DOWNLOAD

 

Tell a Friend

juin 27, 2010

Tutu Puoane – Song

https://i0.wp.com/www.fuud.com/asf/discography/17-38-5554-8i3457he.jpg

Note :

http://www.tutupuoane.info

http://www.myspace.com/tutupuoanemusic

Tutu released her debut album Song in May of 2007, with a small Ducth label, Saphrane. She recorded Song with her trusted working trio of three years, consisting of the talented Belgian pianist,
Ewout Pierreux , who is fastly becoming a household name in the Belgian Jazz scene and is also one of Toots Thielemans favorite accompanists, the young Dutch drummer Jasper Van Hulten, who is the
regular drummer for the Dutch trumpet player, Eric Vloeimans, and also from the Netherlands, the bassist Guus Bakker. The album also features the great Belgian trumpeter Bert Joris, Dutch
saxophonist Mete Erker and Belgian guitarist Geert Hellings.

by GuessNot4Me

permalink

Origine  du Groupe : South Africa , Belgium

Style : Jazz World , New Jazz

Sortie : 2008

Tracklist :

1. Just about everything

2. That’s all

3. For the time being

4. Rejoice

5. Prologue to…(he needs me)

6. He needs me

7. You are my sunshine

8. Mango picker

9. Song

10. A case of you

11. Ke a go leboga

00000000000000DOWNLOAD

juin 20, 2010

Erik Truffaz & Sly Johnson – Paris

https://i2.wp.com/i41.tinypic.com/n4xpnl.jpg

Note : ++

http://www.eriktruffaz.com

http://www.myspace.com/truffaz

Origine du Groupe : France

Style : New Jazz , Alternative

Sortie : 2008

Tracklist :

1 Mr Wyatt 5:08

2 Come Together 3:00

3 Addis Abeba 4:47

4 Nature Boy 3:01

5 Nina’s Dream 3:57

6 La Mouche 3:17

7 Goodbye Tomorow 2:55

8 Don’t Stop 3:35

9 The Fly 6:29

00000000000000DOWNLOAD

La tour Eiffel (1er plan) et les gratte-ciel de La Défense (arrière-plan) dominent Paris et sa banlieue ouest. Paris (prononcé [ p a ʁ i ] ) est la ville la plus peuplée et la capitale de la
France, chef-lieu de la région Île-de-France et unique commune – département du pays. Elle se situe sur une boucle de la Seine, au centre du Bassin parisien, entre les confluents de la Marne et de
la Seine en amont, et de l’ Oise et de la Seine en aval. Ses habitants s’appellent les Parisiens. La position de Paris à un carrefour entre les itinéraires commerciaux terrestres et fluviaux au
coeur d’une riche région agricole en a fait une des principales villes de France au cours du X e siècle, avec des palais royaux, de riches abbayes et une cathédrale ; au cours du XII e siècle,
Paris devient un des premiers foyers en Europe pour l’enseignement et les arts. Le pouvoir royal se fixant dans cette ville, son importance économique et politique ne cesse de croître. Ainsi, au
début du XIV e siècle, Paris est la ville la plus importante de tout le monde chrétien.

permalink

juin 1, 2010

Getatchew Mekuria & The Ex & Guests – Moa Anbessa

https://i1.wp.com/www.jazzpodium.nl/images/2006-12-cvr_getatchew_mekuria__the_ex.jpg

Note :

http://www.theex.nl

http://www.myspace.com/theexnl

Origine du Groupe : Ethiopia , Netherlands

Style : World , Jazz Fusion , Experimental

Sortie : 2006

Tracklist :

01/ Ethiopia Hagere
02/ Sethed Seketelat
03/ Eywat Setenafegagn
04/ Che Belew Shellela
05/ Aynamaye Nesh
06/ Aynotche Terabu / Shemonmwanaye
07/ Musicawi Silt
08/ Tezeta
09/ Almaz Yeharerwa
10/ Tezalegn Yetentu
11/ Aha Begena

00000000000000DOWNLOAD

Le goût prononcé des infatigables The Ex (25 ans de carrière, plus d’une vingtaine d’albums, un nombre incalculable de concerts) pour les rencontres musicales improbables n’est pas nouveau (on se souvient, entre autres, de leurs albums avec Tom Cora). Cette curiosité les a amenés depuis quelques années déjà vers l’Afrique, comme en témoigne ce disque.
A l’initiative passionnée de leur guitariste et membre fondateur Terry Ex, grand connaisseur et défenseur des musiques d’Afrique de l’Est, le groupe enregistre déjà quelques tournées en Ethiopie. Suffisamment pour qu’il devienne un véritable ambassadeur pour les grands musiciens de ces contrées offrant même à certains de nouvelles carrières artistiques sur scène et sur disque. « Moa Anbessa », leur dernier album (mi-live mi-studio) est l’illustration parfaite de cette démarche et vient couronner leur récente tournée avec l’Ethiopien Getatchew Mekuria. Ce monsieur surnommé le négus du sax (rien que ça) est dépositaire du Shellele, genre assez virulent qui lui fut inspiré par des chants guerriers traditionnels. Tout au long de ce disque composé d’adaptations plus ou moins libres de grands thèmes éthiopiens, Getatchew mène la danse avec son jeu puissant et son style très personnel (notamment un vibrato démentiel) qui se marie parfaitement avec les sonorités punks des Hollandais. A aucun moment la rencontre de ces deux mondes ne semble bancale, Getatchew Mekuria et The Ex ayant parfaitement réussi à mixer leurs univers, en particulier sur des morceaux comme « Almaz Yeharerwa » et « Tezalegn Yetentu » où le chant crié typiquement « exien » de GW SoK alterne avec les phrasés de Getatchew. C’est terriblement efficace et certains morceaux nous emmènent dans des transes débordantes d’énergie (il faut dire que ce joyeux big band compte 10 musiciens !) Voila, tout ça est chaud, puissant et hautement jubilatoire. On est bluffé par la vitalité que le septuagénaire insuffle à sa troupe punk d’un jour. Et puis, ce disque est aussi un bel objet édité sur Terp (le remarquable label de Terry Ex) et accompagné d’un copieux livret retraçant l’ensemble de la carrière du musicien éthiopien.

Cyril Lacaud

permalink

 

From Wikipedia :

Gétatchèw Mèkurya s’initie jeune aux instruments traditionnels éthiopiens tels que le krar et le mèssengo, avant d’opter pour le saxophone et la clarinette. Adolescent, il commence sa carrière en 1948 au sein du Municipality Band d’Addis-Abeba et intègre le fameux Police Orchestra en juillet 1964 au sein duquel il accompagne les chanteurs Alèmayèhu Eshèté, Hirout Béqélé et Ayaléw Mèsfin[1]. Il a compté parmi les premiers musiciens à jouer une version instrumentale du chant guerrier éthiopien Shellèla . C’est avec la sortie de l’album Negis of the Ethiopian Sax que Mekuria s’est fait connaître sur le plan international comme l’un des musiciens les plus importants de l’Éthio-jazz. Il a fait une longue carrière au sein de plusieurs des grands orchestres de la capitale éthiopienne. Il vit toujours à Addis-Abeba  et se produit régulièrement au Sunset Bar du Sheraton.
De 1974 à 1994, il est professeur de musique des orchestres de police d’Addis Abeba où il vit toujours actuellement .

Collaboration avec The Ex :
Depuis 2004 il collabore régulièrement avec le groupe post-punk  The Ex, qui l’a invité à jouer lors de son concert anniversaire à Amsterdam. En retour, Mekuria a demandé à The Ex de participer à son album Moa Anbessa de 2006. The Ex et Mekuria ont fait une tournée ensemble aux Pays-Bas, en Belgique et en France en 2006 et 2007.

mai 26, 2010

Aziza Mustafa Zadeh – Always

https://i0.wp.com/img.ozap.com/01185858-photo-pochette-always.jpg

Note :

http://www.azizamustafazadeh.de

http://www.myspace.com/azizamustafazadeh

Origine du Groupe : Azerbaïdjan

Style : Jazz Fusion , Jazz World

Sortie : 1993

Tracklist :

1. Always
2. Heartbeat
3. Crying Earth
4. Ajd
5. Yandi Ganim Daha
6. I Dont Know
7. Vagif
8. Marriage Suite
9. Kaukas Mountains
10. Dangerous Piece

00000000000000DOWNLOAD

Always is the second album released by Azeri jazz artist Aziza Mustafa Zadeh. It was released in 1993. For it, she won the Echo Prize from Sony and the Phono Academy Award. Overall, 1.000.000 copies of this album was sold worldwide.

from Wikipedia