Archive for ‘Reggae’

octobre 1, 2010

Third World – Live At Chiemsee Reggae Summer (Full Concert)

https://babylonburnradi0.files.wordpress.com/2010/10/thirdworldlive.jpg?w=300

http://www.thirdworldband.com

http://www.myspace.com/thirdworldreggaeband

Origine du Groupe : Jamaica

Style : Reggae

Sortie : 2001

http://stagevu.com/embed?width=320&height=240&background=000&uid=bpswzelrwlii


// <![CDATA[ aR_BgColor=""; aR_FgColor=""; aR_url=location.href; aR_title=document.title; aR_StarType ='3';document.write('

‘);document.write( »);// ]]>

From Wikipedia :

Third World est un groupe de reggae formé en 1973 par Stephen ‘Cat’ Coore à la guitare, et Michael ‘Ibo’ Cooper clavier, qui venaient de quitter
Inner Circle.

Le groupe attire vite l’œil du public par des prestations live de très bon niveau (première partie de Bob Marley lors de sa tournée internationale de 1975). En effet, à l’instar de Bob Marley and the Wailers, et contrairement à beaucoup de groupes jamaïcains
des années 70, Third World est un groupe complet de musiciens. (Les autres groupes étaient généralement des chanteurs qui se faisaient accompagner par des musiciens de studios « partagés »
entre différents groupes et faisaient très rarement des concerts)
.

Third World est aussi connu pour avoir proposé un reggae « savant », virtuose, très travaillé, et très composé, et donc assez éloigné du son « roots » de leur époque. On peut le voir avec des
morceaux studios durant plus de 5 minutes, ou des lives avec beaucoup de passages improvisés et des solos. D’ailleurs ses deux membres fondateurs Steven « Cat » Coore guitariste (à la base
violoncelliste), et « Ibo » le clavieriste ont eu tous les deux une formation de musiciens classiques, ce qui pourrait expliquer le style de ce groupe.

Leur premier album éponyme sort en 1976 et rencontre un beau succès.

Mais c’est incontestablement avec leur second album « 96 degrees in the shade » (1977) qu’ils rentrent dans l’histoire du reggae avec des titres comme « Jah Glory » ou
« 1865 (96 degrees in the shade) ». Suivrons alors les albums « Journey to Addis » (1978), « Arise in Harmony » (1979).

En 1998, ils ont collaboré avec Shaggy et Bounty
Killer
pour la chanson Reggae Party.

En 2002 la chanson Reggae Ambassador est intégrée à la bande originale du film Ali G avec Sacha Baron Cohen.

En 2003 on retrouve Third World et Pierpoljak sur le Titre Attention du chanteur Jamaicain U-Roy

hd dvd rw

Tell a Friend

Publicités
septembre 29, 2010

Human Spirit – No pasaran

https://i1.wp.com/userserve-ak.last.fm/serve/252/451325.jpg

http://fr.wikipedia.org/wiki/Human_Spirit

Origine du Groupe : France

Style : Reggae , Funk , Ska , Alternative

Sortie : 1992


// <![CDATA[ aR_BgColor=""; aR_FgColor=""; aR_url=location.href; aR_title=document.title; aR_StarType ='3';document.write('

‘);document.write( »);// ]]>

From Wikipedia :

Human Spirit est un groupe français ayant vu le jour en 1986 à Paris XIVe. Leur musique est une fusion entre le reggae, le funk, le jazz et un brin de rock, résolument engagé et toujours soutenu
par une sérieuse section de cuivres, qualifiée de « urban reggae ». Le groupe connut ses heures de gloire essentiellement sur scène au cours des années 1990 ou encore avec des morceaux tels que
« RMI », « Police », « Rien à péter » fortement soutenus par Radio Nova. Souvent associés à « l’Hôpital Ephémère » ils firent partie, au côté de FFF, Vercoquin,Juan Rozoff, Malka Family de ce qui fut
alors qualifié de « nouvelle scène groove parisienne ».

Discographie: No pasaran, 1992 / L’esprit humain, 1993 / Partisan, 1997. Apparaît également sur: It’s a frenchie reggae party, 1997 / Let’s skank, 1999 / Collectif reggae ragga, 2000

Le flûtiste Magic Malik qui fit partie du groupe pendant dix ans est aujourd’hui une figure importante de la scène française du jazz, en compagnie d’un autre ancien membre, le saxophoniste Denis
Guivarc’h.

Le 1er bassiste, Gaby Amireille, a continué avec Pakal King. Le 2nd bassiste, Thierry Negro, a poursuivi avec Faya Dub et Villa St Michel. Le chanteur Jam a poursuivi dans un style hybride RPR
(Reggae Pop’n’Roll), entre autres avec les Pigments Libres. Le dernier batteur, Hubert Motto, travaille avec Marc Lavoine.

 

Tracklist :

1. African beat (4:01)

2. Rien à péter (5:01)

3. W.A.S (3:35)

4. Sar’Hamouli (1:41)

5. Prends le reggae (5:19)

6. Soula djengo (0:42)

7. Apocalypse (4:24)

8. Come on and dance (4:53)

9. Zig folies (1:18)

10. Police (4:35)

11. Sur la piste du Boul’hana (9:46)

12. Système à fric (6:41)

13. Le roi Berger (1:34)

mp3

Tell a Friend

septembre 25, 2010

Dub Terror – Dub Terror

https://i0.wp.com/www.wobblyweb.com/uploads/1549b62ff4e443d484955117.jpg

http://www.dubterror.co.uk

http://www.myspace.com/dubterror

Origine du Groupe : U.K

Style : Electro Dub , Reggae

Sortie : 2009


// <![CDATA[ aR_BgColor=""; aR_FgColor=""; aR_url=location.href; aR_title=document.title; aR_StarType ='3';document.write('

‘);document.write( »);// ]]>

Projet expérimental, Dub Terror nous emmène aux confins d’un univers entre electro dub, trance et dubstep. Après trois EP confidentiels et quelques singles en éditions limitées, Dub Terror a
sorti en mai 2009 son premier album, éponyme, sur le label Universal Egg. Ce premier essai né de la folie d’une unique producteur est une belle découverte.

Derrière Dub Terror on retrouve Simone Lombardi, un étudiant italien en production sonore. Après avoir été introduit au sein des milieux dub et converti au son des sound system anglais par King
David Warriors, Simone Lombardi va rencontré les principaux leaders de la scène anglaise (Iration Steppas, Channel One, Aba Shanti-I, Alpha & Omega, Mad Professor …). Le jeune étudiant décide
alors de poursuivre ses premières expérimentations sonores à Londres. Il remixera les productions du pionnier de l’electro dark John Foxx, d’Adrian Sherwood ou de Zion Train

Inspiré par les artistes roots, Dub Terror mélange tout en subtilité les sonorités traditionnelles avec les beats massifs de l’electro moderne. Dub Terror s’est d’ailleurs entouré de Warrior
Queen, Echo Ranks et Brother Culture pour renforcer les instrumentations electro de parties vocales reggae. Ce premier album est captivant et se laisse écouter du premier au dernier titre sans
interruption. Le single « Shinobi » nous invite dans un voyage avec Echo Ranks vers des contrées lointaines. « Reload Warrior » exprime tout à fait ce mix parfait entre chant roots et rythmique
massive avec le featuring de Warrior Queen. Sur « Digital Terror » King Tubby rencontre Coki Killer dans une confrontation de sound systems où les basses font vibrer l’ensemble du corps. « 31st
century » capte l’attention grâce à une succession de breaks electro hypnotiques. Puis l’album se termine sur une dernière expérimentation, un enivrant remix du thème de Tetris, « Tetradis dub
».

Ce premier essai de Dub Terror est un album essentiel pour tous les steppers à la recherche de sonorités dubstep londoniennes originales !

par Cap’tain Planet,

permalink

Tracklist :

1. Final Judgement

2. Shinobi

3. Digital Terror

4. Stormloop Lightning

5. Mr Terror

6. Technology

7. 31st Century

8. The Plucky Italian

9. Reload Warrior

10. Push The Tempest By

11. Supa Dupa Style

12. Turn The Tide

13. Tetradis Dub

mp3

Tell a Friend

septembre 23, 2010

Alerta Kamarada – Historias de Pueblo

https://i1.wp.com/img.youtube.com/vi/x9zNjOyJaKg/0.jpg

http://www.alertakamarada.com

http://www.myspace.com/alertakamarada

Origine du Groupe : Colombia

Style : Reggae

Sortie : 2010


// <![CDATA[ aR_BgColor=""; aR_FgColor=""; aR_url=location.href; aR_title=document.title; aR_StarType ='3';document.write('

‘);document.write( »);// ]]>

From Official Website
:

Con invitados especiales como el maestro Alfredo Gutiérrez, la leyenda viva del acordeón colombiano; Ata, vocalista y productor de La Etnia, uno de los grupos colombianos más importantes de la
escena rap; Charley Anderson, bajista de la legendaria agrupación inglesa de ska, The Selecter y Pantera, maestro del trombón, que ha tocado, entre otros, con The Latin Brothers y Fruko y sus
Tesos, Alerta Kamarada lanza “Historias de pueblo”, su cuarto trabajo discográfico.

LGrabado en One2Records, el estudio de grabación de la banda, el disco fue masterizado en H-PEH en Alemania, por el mismo productor de artistas reggae de la talla de Gentleman o Capleton.

Bajo la producción de Pablo Araoz y mezclado por Richard Blair, “Historias de Pueblo” es una apuesta por la diversidad, tanto en el sonido como en los contenidos de las letras que hablan de los
temas eternos como el amor, la soledad y relatos de fé y vida.

El disco contiene 13 tracks originales que mezclan el estilo tradicional de Alerta Kamarada, el reggae y sonidos de roots ,dub, champeta y cumbia, cuenta con dos lados: el A, que es rumbero y
movido, y el K que mantiene la esencia pura del reggae.

Tracklist :

1. Amor Revolucionario

2. Conciencia (feat Ata 527)

3. De Dónde Viene La Cumbia (feat Alfredo Gutierrez)

4. De la luz a la oscuridad

5. Desplazados

6. Ella Baila como ninguna

7. En Las Calles

8. Family Vibez

9. Historias De Pueblo

10. Isla (preludio III)

11. Jaimeditation (preludio II )

12. Lava

13. Maitirust (preludio IV)

14. Red Dread (Interludio I)

15. Solo

16. Tiempos Positivos

17. Why (Feat Red Dread)

 

mp3

Tell a Friend

septembre 23, 2010

Mo’Kalamity & The Wizards – Deeper Revolution

https://i0.wp.com/www.generationslive.fr/client/files/m/mokalamity/deeperrevolution-500x500.jpg

http://mokalamity.free.fr

http://www.myspace.com/mokalamityspace

Origine du Groupe : France

Style : Reggae

Sortie : 2009


// <![CDATA[ aR_BgColor=""; aR_FgColor=""; aR_url=location.href; aR_title=document.title; aR_StarType ='3';document.write('

‘);document.write( »);// ]]>

Le 2ème opus «Deeper revolution» de la chanteuse à la voix de velours Mo’Kalamity accompagnée des Wizards se révèle être une confirmation des piliers du reggae actuel. Ses influences métissées
allant de la soul au dub comme sur l’excellent «Never alone» rassemblent tous les ingrédients d’une «grooverie reggae roots» très bien arrangée. Si la musique n’a rien à envier aux maîtres du
genre (Burning Spears en tête), les textes sont tout aussi inspirés, abordant les problématiques africaines et inégalitaires en français ou anglais.

14 morceaux à écouter sans modération !

par Hugues (La ruche)

permalink

Tracklist :

01. Another way

02. Autour de moi

03. Inner peace

04. Walls

05. Never alone

06. About prince charming

07. Politika

08. Fears

09. Without faith, nor law

10. Woman scorned

11. Terre mère

12. Jah love

13. Deeper revolution

14. Inner dub

 

mp3

Tell a Friend

septembre 18, 2010

Linval Thompson – Six Babylon

http://thompsonsoundja.com

http://www.myspace.com/linvalthompsonsound

Origine du Groupe : Jamaica
Style : Reggae Roots
Sortie : 1979


// <![CDATA[ aR_BgColor=""; aR_FgColor=""; aR_url=location.href; aR_title=document.title; aR_StarType ='3';document.write('

‘);document.write( »);// ]]>

A consistently average album from Linval Thompson, Six Babylon is nonetheless a step up from I Love Marijuana in terms of the quality of both the music and the melodies.  The best track may be « Give Thanks and Praise, » featuring a classic organ and bass-heavy rhythm used in the ’90s for hits like Sanchez’ « Missing You. »  Also moderately musical are « Don’t Give Up, » with its driving bass and bluesy guitar, the rocking « Africa We Want To Go, » « No Confusion, No War, » and « Be Careful My Brother, » featuring a bass line reminiscent of Gregory Isaacs’ « Soon Forward. »

by reggae-reviews.com
permalink

Tracklist :
1. Six Babylon [Long Version]
2. Don’t Give Up
3. School Girl
4. Jah Jah Dreader Than Dred [Special Clock Tower Mix]
5. Give Thanks and Praise [Clock Tower Mix]
6. Mr. Bossman
7. Be Careful My Brother [Long Version]
8. Children Must Be Fed
9. Africa We Want to Go
10. No Confusion, No Tribal War [Long Unedited Version]

 

mp3

Tell a Friend

septembre 16, 2010

Percubaba – Primitifs

http://percubaba.com

http://www.myspace.com/percubaba

Origine du Groupe : France
Style : Reggae , Alternative , Punk Rock , Hip Hop , Electro
Sortie : 2010


// <![CDATA[ aR_BgColor=""; aR_FgColor=""; aR_url=location.href; aR_title=document.title; aR_StarType ='3';document.write('

‘);document.write( »);// ]]>

Si la singularité de ce groupe ayant à son actif déjà treize ans d’existence n’est plus à prouver, la sortie de leur nouvel album, « Primitifs », bouscule quelque peu les codes auxquels il nous avait habitué. En effet, Percubaba était jusqu’alors connu pour sa capacité à mélanger les flows rock et hip-hop sur des tempos reggae dub amenant généralement à la transe.

Aujourd’hui, le style Percubaba, même s’il conserve son univers roots au travers de titres comme « Tchatche ! », « En chemin » ou encore le grandissime « Combien ? », celui-ci s’enrichie de nouvelles sonorités, comme sur le titre « Panique au dancing », vision funky old school de la string déchéance, ou encore sur le titre « Poubelle la vie », au beat electro dubstep.

Notre préférence ira peut-être au seul titre en anglais de l’album, « Mother fucker », qui sur un ton cold-wave electro génère un sentiment d’apesanteur assez intense. Écouter un album de Percubaba est toujours un réel plaisir de par la diversité sonore explorée et l’énergie transposée. Un bon plan, incontestablement …

par Jean-Charles Didiot
permalink

Tracklist :
01 Tchatche ! 3:39
02 A Coup De Griffes 5:23
03 Combien 9:16
04 Brule 3:52
05 Le Temps Passe 5:43
06 Panique Au Dancing 3:38
07 J’Aime 2:57
08 Rien De Prevu 4:01
09 En Chemin 5:30
10 Fauve Dub 4:19
11 36 Dessous 4:21
12 Poubelle La Vie 4:15
13 Mother Fucker 5:07

 

mp3

Tell a Friend

septembre 16, 2010

U Roy – Show time (Live full Concert)

http://www.myspace.com/uroyreggae

Origine du Groupe : Jamaica
Style : Reggae , Dancehall , Deejay
Sortie : 1997

http://stagevu.com/embed?width=220&height=161&background=000&uid=frxyztwvinbt


// <![CDATA[ aR_BgColor=""; aR_FgColor=""; aR_url=location.href; aR_title=document.title; aR_StarType ='3';document.write('

‘);document.write( »);// ]]>

 

From Wikipedia :

U Roy (né Ewart Beckford le 21 septembre 1942 à Jones Town, Jamaïque) est un deejay reggae jamaïcain, également connu sous les noms de The Originator, Hugh Roy ou « Daddy U Roy » (en raison de son statut de « parrain » du style deejay).

Sa carrière musicale commence en 1961, quand il devient DJ de différents sound systems. Il travaille ainsi avec King Tubby à l’époque où il expérimente le dub. Avec U Roy comme DJ, le sound system de King Tubby devient extraordinairement populaire et U Roy connaît alors la célébrité. Il enregistre pour la première fois Dynamic Fashion Way en 1969. Il travaille par la suite avec Lee Perry, Peter Tosh, Bunny Lee et Lloyd Daley.

En 1970, le chanteur jamaïcain John Holt remarque la technique de U Roy. En travaillant avec Duke Reid, la renommée de U-Roy s’accroît, notamment avec une série de singles historiques, incluant Wake the Town et Wear You to the Ball.

S’il n’est pas le premier deejay jamaïcain à avoir enregistré (Sir Lord Comic et King Stitt l’ont précédé), U Roy est le premier à avoir réalisé des tubes et est à l’origine de l’explosion du style deejay dans les années 1970. Ce style devient ensuite dominant dans le reggae des années 1980 jusqu’à celui d’aujourd’hui (environ 70% des artistes vocaux jamaïcains actuels sont des deejays contre seulement 30% de chanteurs) ; ce style deejay reggae est considéré comme l’un des pères du rap (pour la partie vocale).

Le succès de U Roy perdure tout au long des années 70 et son sound system King Sturgav continue de révéler de nouveaux DJ jusqu’au début des années 80.

 

Tracklist :
1 : Reggae Party
2 : Ghetto Youth Stand Up
3 : Commercial Dreadlocks
4 : Boy On My Mind
5 : True Born African
6 : She’s A Rasta Woman
7 : Jah Jah Love
8 : Keep On Running
9 : Go There Natty
10 : Soul Rebel
11 : Taken From Africa
12 : Amen
13 : Wear You To The Ball
14 : Pass The Kutchie

hd_dvd_rw.png

Tell a Friend

septembre 14, 2010

The Heptones – Live at rocksteady Reunion (Full Concert)

https://babylonburnradi0.files.wordpress.com/2010/09/massagana-blogspot1.jpg?w=300

http://www.myspace.com/theheptones

Origine du Groupe : Jamaica

Style : Reggae , Rocksteady

Sortie : 1992

http://stagevu.com/embed?width=320&height=213&background=000&uid=nqzhnievjwkf

 


// <![CDATA[ aR_BgColor=""; aR_FgColor=""; aR_url=location.href; aR_title=document.title; aR_StarType ='3';document.write('

‘);document.write( »);// ]]>

From Wikipedia :

The Heptones est le nom du groupe de reggae jamaicain fondé en 1965 par Leroy Sibbles, Earl Morgan et Barry Llewellyn.

Initialement baptisés « The Hep Ones », ils changent de nom pour « The Heptones », plus facilement prononçable. C’est le titre « Fattie Fattie » (sortit en 1966) qui les fera véritablement connaître du
grand public. C’est en arrivant chez Studio One que le groupe est propulsé sur le devant de la scène rocksteady, avec des titres phares comme « Only Sixteen », « Baby », « Get In The Groove », « Ting A Ling », « Got To Fight On (To The Top) » « Party Time »
ou encore « Sweeting Talking ».

En 1971, le trio s’embrouille avec Coxsone Dodd et quitte Studio One.

Le groupe continue après 1977, malgré le départ de Leroy Sibbles.

 

Tracklist :

01 Why Must I

02 To The Top

03 Equal Rights

04 Sweet Talkin’

05 Sixteen

06 Book Of Rules

07 Love Won’t Come Easy

08 I’ve Got The Handle

09 Sea Of Love

10 Pretty Looks Isn’t All

11 Satta Massagana

12 Why Do You Leave Me To Cry

13 Fatty Fatty

14 Party Time

Free Music Icon

Tell a Friend

septembre 14, 2010

Revolutionary Brothers – Are you reggae ?

https://babylonburnradi0.files.wordpress.com/2010/09/copiade18-portada.jpg?w=282

http://www.revolutionarybrothers.com

http://www.myspace.com/revolutionarybrothers

Origine du Groupe : Spain

Style : Reggae , Ragga , Dancehall , Ska

Sortie : 2008


// <![CDATA[ aR_BgColor=""; aR_FgColor=""; aR_url=location.href; aR_title=document.title; aR_StarType ='3';document.write('

‘);document.write( »);// ]]>

Esta mixtape nace en un primer momento como una necesidad de « dar sonido » al trabajo de estos últimos años de los hermanos « Revolutionary Brothers ». Tras haber estado muy activos en la escena
sound system, numerosas salsas y saraos, se percibía una demanda de material audible, una mixtape trabajada y con sentido.

Esta mixtape muestra el sonido de los brothers que rinde tributo a su programa de radio titulado « Are You Reggae » y como empujón final la colaboración con el portal de reggae Bcn Reggae Town, que
se encarga de la difusión en la red de esta maqueta.

La mixtape presenta una muestra y selección de diferentes estilos, ritmos, dubplates y colaboraciones naturales que se pueden ver en un party de este Sound System.

Pues para que oigian un adelanto de lo que se verá esté fin de semana en México D.F. Allá los esperamos a todos!.

Muchas gracias a Revolutionary Brothers por compartir su material.

por nova

permalink

Tracklist:

01. Intro radio Ttan Ttakun  feat Sister Nancy + Luciano

02. Jamrock mix feat Poly Famous & Jaggy D + King Konsul

03. Fade away mix

04. Togetherness mix feat Utan Bassum

05. I love Jah mix feat King Konsul

06. True confession mix

07. Belly ska mix feat Marina P.

08. Dread Natty Congo

09. Truths&Rights Refix feat Utan Bassum

10. Jungle Lion mix

11. Marcus Garvey Refix

12. Wanted mix feat King Konsul

13. Buzz mix feat Morodo

14. Collie Dance mix

15. Outro: World Jam Jungle

*Bonus track: Yanu « El gorras de la fiesta »

Free Music Icon

Tell a Friend